Demande.tn

ūüĒí
‚ĚĆ
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafra√ģchir la page.
À partir d’avant-hierTux-planet

Récit d’un voyage de six jours en Russie

Par elodie

plane

A travers ce nouveau récit, nous allons vous emmener dans le plus grand pays du monde : la Russie ! Situé en Europe et en Asie, il s'étend sur 17 millions de km2 et compte 11 fuseaux horaires différents. En raison de cette immensité, nous nous concentrerons sur les deux plus importantes villes du territoire : Saint-Pétersbourg et Moscou.

INFOS PRATIQUES

Comme vous allez le constater, un voyage en Russie ne s'improvise pas !

En effet, après avoir acheté nos billets d'avion auprès de la compagnie allemande Lufthansa, nous nous attelons au visa touristique, qui est l'un des plus compliqués à obtenir. Pour ce faire, il faut :
- Un passeport : il doit être valide 6 mois après la date de retour et posséder 2 pages libres face à face.
- Une lettre d'invitation √©galement appel√©e "voucher touristique" : elle doit √™tre d√©livr√©e par un site sp√©cialis√©, une agence de voyage ou un h√ītel autoris√©. En ce qui nous concerne, nous choisissons Russie Autrement qui nous propose un tarif avantageux (30€ les deux lettres d'invitation). Nous devons alors leur transmettre notre itin√©raire complet et les factures de nos r√©servations Airbnb.
- Une attestation nominative d'assurance maladie et rapatriement, valable en Russie avec une couverture minimale de 30¬†000€¬†: ce seuil n'√©tant pas atteint par l'assurance de nos cartes bancaires, nous en souscrivons une nouvelle avec¬†Chapka Assurance (53,20€ pour deux).
- Une photo d'identité : elle doit être authentique (non scannée), récente (moins de 6 mois), en couleur, sur fond clair, et mesurer 4,5x3,5 cm.
- Un formulaire de demande de visa :il doit être rempli en ligne, imprimé, puis daté et signé au stylo noir.

Une fois ces documents rassembl√©s, vous pouvez demander votre visa. Il faut¬†prendre rendez-vous dans un centre de visas russes de Paris, Marseille ou Strasbourg, √† l'ambassade russe de Paris ou au consulat g√©n√©ral de Marseille ou Strasbourg. Vous devrez ainsi y d√©poser vos papiers, payer les frais consulaires et revenir la semaine suivante chercher votre s√©same. Mais si comme nous, vous habitez trop loin, vous pouvez aussi passer par une agence. En comparant les prix, nous avons choisi d'envoyer nos documents √† Mondial Visas avec un ch√®que de¬†202€ (61€ de frais consulaires, 35€ de frais d'agence plus 5€ de recommand√© par personne).

JOUR J (26/10) : En route pour Saint-Pétersbourg

C'est parti pour de nouvelles aventures¬†! Et elles commencent d√®s l'a√©roport Charles De Gaulle. A cause d'un bagage suspect, le terminal 1 est partiellement bloqu√© et le comptoir d'enregistrement √©vacu√©. Heureusement, tout fini par rentrer dans l'ordre. Mais, notre avion a ensuite 1 heure de retard, nous laissant seulement 10 minutes d'escale √† Francfort. Nous nous engageons alors dans une course effr√©n√©e afin d'avoir le vol suivant… Malgr√© ces contretemps, nous finissons par arriver √† Saint-P√©tersbourg. Il est 17h et il neige¬†! Nous avons donc h√Ęte de rejoindre notre h√©bergement qui se trouve en plein centre-ville, √† quelques pas de la cath√©drale Notre-Dame-de-Kazan. Pour ce faire, nous prenons le bus express 39Ex, puis le m√©tro de Moskovskaya √† Spasskaya.

¬†Saint-P√©tersbourg : Les bo√ģtes aux lettres dans le hall de notre l’immeuble ¬†Saint-P√©tersbourg¬†: Notre logement Airbnb

JOUR 1 (27/10) : Saint-Pétersbourg

Pour cette 1√®re journ√©e, nous d√©cidons d'aller au mus√©e de l'Ermitage en empruntant l'un des 4,5 km de l'avenue principale¬†: la perspective Nevski. De cette fa√ßon, nous d√©couvrons la cath√©drale Notre-Dame-de-Kazan, l'immeuble de la compagnie Singer (les machines √† coudre ont d√©sormais laiss√© place √† une librairie et un caf√©), mais aussi le c√īt√© v√©nitien de la ville avec les ponts, les canaux et le fameux fleuve la Neva…

Saint-Pétersbourg : La cathédrale Notre-Dame-de-Kazan Saint-Pétersbourg : L'immeuble SingerSaint-Pétersbourg : L'un des 342 ponts  Saint-Pétersbourg : Un passage piéton fléché

Nous arrivons ainsi sur l'immense place du Palais, o√Ļ tr√īnent la colonne d'Alexandre, le double arc de triomphe, et les b√Ętiments de l'Ermitage avec entre autres le palais d'Hiver. C'est notamment ici que se sont d√©roul√©s des √©v√©nements marquants tels que le Dimanche rouge en 1905 et la r√©volution d'Octobre en 1917.

Saint-P√©tersbourg¬†: La place du Palais avec la colonne d'Alexandre et le double arc de triomphe Saint-P√©tersbourg¬†: Le double arc de triomphe Saint-P√©tersbourg¬†: Le mus√©e de l'Ermitage¬† Saint-P√©tersbourg¬†: L'entr√©e du mus√©e de l’Ermitage

Il est 10h30 et l'Ermitage ouvre ses portes. Il est temps pour nous d'explorer le plus grand musée au monde en termes d'objets exposés : 60 000 pièces allant de l'antiquité égyptienne, grecque, romaine, islamique, à la renaissance italienne et aux peintures et sculptures des 19e et 20e siècles...

 Saint-Pétersbourg : Le musée de l'Ermitage Saint-Pétersbourg : Le musée de l'Ermitage Saint-Pétersbourg : Le musée de l'Ermitage Saint-Pétersbourg : Le musée de l'Ermitage Saint-Pétersbourg : Le musée de l'Ermitage Saint-Pétersbourg : Le musée de l'Ermitage

Après 3 heures à arpenter plus de 400 salles différentes, nous commençons à avoir faim. Tandis que les passionnés déjeunent sur place pour continuer leur visite l'après-midi, nous décidons de sortir et de manger au restaurant Teplo.

Saint-P√©tersbourg¬†: L'amiraut√©, l'embl√®me de la ville qui est facilement rep√©rable avec son aiguille dor√©e Saint-P√©tersbourg¬†: Un jeu d'√©checs plut√īt atypique, dans la cour du restaurant

Situé à quelques mètres de la cathédrale Saint-Isaac, nous en profitons pour terminer la journée avec cet imposant édifice. Nous grimpons d'abord les 262 marches qui mènent à la colonnade offrant ainsi une vue panoramique sur la ville, avant de pénétrer à l'intérieur de l'église.

Saint-Pétersbourg : La cathédrale Saint-Isaac. Il s'agit de la 3e plus grande au monde, après la basilique Saint-Pierre de Rome et la cathédrale Saint-Paul de Londres Saint-Pétersbourg : La vue depuis la cathédrale Saint-IsaacSaint-Pétersbourg : La vue depuis la cathédrale Saint-Isaac Saint-Pétersbourg : L'intérieur de la cathédrale

JOUR 2 (28/10) : Saint-Pétersbourg

Nous démarrons cette nouvelle journée avec le magnifique palais Youssoupov ! Appartenant autrefois à l'une des plus riches familles princières du pays, c'est également dans ce lieu que s'est déroulé l'assassinat de Raspoutine en 1916.

Saint-P√©tersbourg¬†: La chambre bleue du palais Youssoupov¬†Saint-P√©tersbourg¬†: Le salon rouge du palais Youssoupov¬†Saint-P√©tersbourg¬†: Le th√©√Ętre du palais Youssoupov Saint-P√©tersbourg¬†: Le salon mauresque du palais Youssoupov

Direction ensuite la cathédrale Saint-Sauveur-sur-le-Sang-Versé.

Saint-Pétersbourg : Sur le chemin de la cathédrale  Saint-Pétersbourg : Sur le chemin de la cathédrale 

Davantage un mémorial et un musée qu'un lieu de culte, elle doit son nom au sang versé par l'empereur Alexandre II, mortellement blessé à cet endroit lors d'un attentat qui lui était destiné en 1881.

Pétersbourg : La fameuse cathédrale Saint-Sauveur-sur-le-Sang-Versé Saint-Pétersbourg : L'intérieur de la cathédrale

Puis, après avoir mangé un excellent hamburger-frites au City Grill, nous partons admirer deux autres cathédrales : Saint-Nicolas-des-Marins et la Trinité.

Saint-Pétersbourg : La cathédrale Saint-Nicolas-des-Marins Saint-Pétersbourg : La cathédrale de la TrinitéSaint-Pétersbourg : Ici, même les pigeons ont froid ! Saint-Pétersbourg : Des vestiges du passé soviétique

Pour finir, nous retournons √† la cath√©drale Notre-Dame-de-Kazan afin d'assister √† la messe de 18h. R√©put√©e pour ses chants liturgiques, cette c√©r√©monie permet aussi d'observer quelques rites orthodoxes (pri√®res r√©p√©titives, prosternations et embrassements d'ic√īnes…). Nous achetons ensuite quelques cartes postales originales dans la librairie de l'immeuble Singer, suivi de quelques p√Ętisseries au caf√© Pirogoviy dvorik.

Saint-P√©tersbourg¬†: Au menu de ce soir, tarte aux canneberges, g√Ęteau √† la carotte¬†et croissant bizarre !

JOUR 3 (29/10) : Saint-Pétersbourg

Notre derni√®re journ√©e √† Saint-P√©tersbourg, nous nous rendons √† la forteresse Pierre-et-Paul, sur la petite √ģle aux Li√®vres "Za√Įatchii". Apr√®s avoir eu la confirmation que tous les lieux √©taient bien ouverts aujourd'hui, nous optons pour le ticket combin√©. Il donne notamment acc√®s √† 5 expositions permanentes¬†: la cath√©drale Pierre-et-Paul qui abrite les tombeaux des Romanov, le mus√©e de l'exploration spatiale et de la technologie des fus√©es, le mus√©e de l'histoire de Saint-P√©tersbourg, le mus√©e de l'histoire de la forteresse et la prison du bastion Troubetsko√Į. Nous d√©butons donc avec la cath√©drale Pierre-et-Paul, avant d'encha√ģner les diff√©rents mus√©es !

Saint-P√©tersbourg¬†: La cath√©drale Pierre-et-Paul… Saint-P√©tersbourg¬†: … Et ses fameux tombeauxSaint-P√©tersbourg¬†: Une capsule devant le mus√©e de l'exploration spatiale¬†Saint-P√©tersbourg¬†: Le mus√©e de l'exploration spatiale

Nous tentons ensuite d'acc√©der √† la vue panoramique mais il faut payer un suppl√©ment. Nous nous contentons alors de la plage, et rejoignons ainsi la prison du bastion Troubetsko√Į o√Ļ les divers opposants au r√©gime furent emprisonn√©s et interrog√©s de 1718 √† 1918.

Saint-P√©tersbourg¬†: La plage, la Neva et le mus√©e de l'Ermitage Saint-P√©tersbourg¬†: L'une des cellules de la prison du bastion Troubetsko√Į

Puis, nous retournons dans le centre afin de poursuivre ce moment "culture" avec le mus√©e de la Vodka¬†! Nous choisissons la visite sans guide, avec la d√©gustation de 3 vodkas diff√©rentes. Mais finalement, quelques explications auraient √©t√© les bienvenues pour donner davantage d'int√©r√™t √† ce lieu…

Saint-Pétersbourg : Le musée de la Vodka Saint-Pétersbourg : Les 3 vodkas de dégustation, avec des en-cas

Pour finir, nous d√ģnons au restaurant Idiot o√Ļ nous testons des ravioles russes appel√©es "pelmeni", accompagn√©es de quelques shooters de vodka, et ce avant de prendre¬†notre train de nuit √† destination de Moscou.

Saint-Pétersbourg : Direction Moscou Saint-Pétersbourg : Notre cabine

JOUR 4 (30/10) : Moscou

Nous arrivons √† 6h45 √† la gare de Moscou. Comme il fait nuit, nous attendons que le jour se l√®ve pour rejoindre le centre et plus pr√©cis√©ment le th√©√Ętre Bolcho√Į.

Moscou¬†: Le m√©tro moscovite Moscou¬†: C'est o√Ļ la sortie¬†? Moscou¬†: Le th√©√Ętre Bolcho√Į¬† Moscou¬†: Le monument de Karl Marx

De là, nous nous rendons à pied jusqu'à la célèbre place Rouge.

Moscou¬†: La cath√©drale Basile-le-Bienheureux Moscou¬†: Le mausol√©e de L√©nineMoscou¬†: Le mus√©e historique d'√Čtat¬†Moscou¬†: La tour Spasskaya du Kremlin

Nous faisons ensuite le tour du Kremlin. Nous en profitons alors pour assister à la relève de la garde, qui a lieu toutes les heures sur la tombe du Soldat inconnu.

Moscou : La relève de la garde Moscou : Attention, ça ne rigole pas !

Puis, frigorifiés, nous partons nous réchauffer au Goum. Ce prestigieux centre commercial est non seulement réputé pour ses boutiques de luxe mais aussi pour son architecture atypique.

Moscou : Le centre commercial Goum Moscou : Il est connu pour ses boutiques haut de gamme et son architecture originale

Apr√®s avoir repris des couleurs, il est temps pour nous de d√©couvrir notre logement Airbnb. Direction donc la station Kolomenskaya, au sud de la ville. Et sur les conseils de notre h√īte, nous visitons le parc de Kolomenskoye et ses √©glises orthodoxes.

Moscou : L'une des églises orthodoxes du parc de Kolomenskoye Moscou : L'une des églises orthodoxes du parc de Kolomenskoye Moscou : L'une des églises orthodoxes du parc de Kolomenskoye Moscou : Un chien russe

JOUR 5 (31/10) : Moscou

Une longue balade nous attend aujourd'hui¬†! Nous commen√ßons notre circuit avec l'un des sept gratte-ciel staliniens¬†: la symbolique universit√© d'√Čtat Lomonossov.

Moscou¬†: Une station de m√©tro moscovite¬†¬†Moscou¬†: L'universit√© d'√Čtat Lomonossov

Nous continuons avec les parcs de Gorki et du musée des Arts.

Moscou : L'entrée du parc Gorki Moscou : Le parc du musée des Arts Moscou : Il est connu pour abriter des vestiges de l'époque soviétique Moscou : L'immense statue de Pierre le Grand

Nous rejoignons ainsi la magnifique cathédrale du Christ Sauveur.

Moscou : La cathédrale du Christ Sauveur Moscou : La cathédrale du Christ Sauveur

Et après une pause-déjeuner bien méritée dans un restaurant italien, nous reprenons le métro, direction l'arc de triomphe et le centre d'affaires international de Moscou.

Moscou : Une station de métro moscovite Moscou : Une fresque soviétique Moscou : L'arc de triomphe Moscou : Moskva-City, le centre d'affaires international de Moscou, avec ses énormes gratte-ciel

JOUR 6 (01/11) : Moscou

Pour cette dernière journée en Russie, nous décidons de retourner sur la place Rouge afin de visiter le mausolée de Lénine. Son corps, conservé par un procédé top secret, y est exposé depuis 1924, année de son décès. Attention : à l'intérieur, ça ne rigole pas, les photos sont interdites au grand public !

Moscou : De nombreuses personnalités russes sont enterrées autour du mausolée de Lénine

Nous nous rendons ensuite au Nord de la capitale, pour découvrir l'impressionnante architecture du musée de l'astronautique, la symbolique sculpture "L'ouvrier et la Kolkhozienne", ainsi que l'immense centre panrusse des expositions.

Moscou : Le musée de l'astronautique Moscou : La sculpture "L'ouvrier et la Kolkhozienne"Moscou : Le centre panrusse des expositions Moscou : Une fusée !

Puis, nous retournons dans le centre, dans le quartier commerçant Iakimanka, l'un des plus anciens de la ville. Nous passons ainsi devant la galerie d'art Tretiakov avant d'emprunter le pont Loujkov connu pour ses arbres à cadenas, et terminer ce voyage sur la place Rouge.

Moscou : Le pont Loujkov avec ses arbres à cadenas Moscou : Le Kremlin
Moscou : Le Kremlin Moscou : Le Kremlin

 

Récit d'un voyage en Islande

Par elodie

plane

A travers ce 13e r√©cit de voyage, nous allons vous emmener en Islande¬†! Autrefois consid√©r√©e comme la porte des Enfers, cette petite √ģle de 330¬†000 habitants est r√©put√©e pour la grandeur de ses paysages. Terre de glace et de feu, la nature y est extr√™me¬†: geysers, cascades, glaciers c√ītoient champs de lave et volcans... sans oublier les fascinantes aurores bor√©ales¬†!

Nous avons donc pass√© les 15 jours de nos vacances de Printemps √† faire le tour de l'√ģle¬†:

JOUR J (10/04) : Reykjavik

Apr√®s¬†3h d'avion avec la compagnie low cost Wow Air, nous arrivons sous la neige √† l'a√©roport de Keflav√≠k. Nous y r√©cup√©rons notre voiture de location (440€ les 14 jours, pour une simple citadine avec Budget) et partons vers la capitale Reykjavik √† la recherche d'une banque.

Reykjavik : En route pour de nouvelles aventures !

Mais, il est plus de 16h et elles sont toutes ferm√©es. Nous nous faisons alors aider par un islandais, qui nous conduit jusqu'√† un bureau de change, dans un supermarch√©. Nous reprenons ensuite la route jusqu'√† Hafnarfjar√įarvegur o√Ļ nous avons r√©serv√© une chambre chez l'habitant avec Airbnb.

JOUR 1 (11/04) : La péninsule de Reykjanes

Pour cette 1ère journée, direction le Sud-Ouest afin d'explorer la péninsule de Reykjanes, autrement dit "la péninsule du cap des fumées". Nous commençons notre circuit en faisant une halte entre Vogar et Reykjanesbær pour approcher des rochers empilés visibles depuis la route.

La p√©ninsule de Reykjanes : Le pont Mi√įl√≠na¬†La p√©ninsule de Reykjanes : L√† aussi, il est d’usage d’y laisser un petit cadenas !

Puis, nous partons vers Sandv√≠k. Nous en profitons pour nous arr√™ter au pont Mi√įl√≠na. Situ√© sur la faille tectonique qui s√©pare¬†les plaques am√©ricaine et eurasienne, il relie symboliquement les continents.

La p√©ninsule de Reykjanes : Le pont Mi√įl√≠na La p√©ninsule de Reykjanes : L√† aussi, il est d’usage d’y laisser un petit cadenas !

Nous poursuivons ensuite notre p√©riple par le phare de Reykjanes, les fumerolles de la zone g√©othermique de Gunnuhver et le fameux Blue Lagoon. Am√©nag√©es en station thermale, ces sources d'eau chaude aux vertus curatives figurent parmi les plus c√©l√®bres du pays. Mais, il en existe d'autres, en particulier au Nord √† M√Ĺvatn, o√Ļ le prix d'entr√©e est plus raisonnable (25€ au lieu de 40€). En attendant, nous pr√©f√©rons nous contenter de l'ext√©rieur.

La péninsule de Reykjanes : Le phare de Reykjanes      La péninsule de Reykjanes : Les fumerolles de GunnuhverLa péninsule de Reykjanes : Le Blue Lagoon La péninsule de Reykjanes : Cette station thermale est notamment connue pour ses vertus curatives

Enfin, pour terminer notre boucle, il nous reste √† d√©couvrir le lac Gr√¶navatn, la zone g√©othermique de Selt√ļn et le lac Kleifarvatn. Cependant, la chauss√©e est tellement enneig√©e, que faute de 4x4, nous manquons de rester coincer.¬†Nous sommes alors contraints de rebrousser chemin et de rentrer √† la maison...

JOUR 2 (12/04)¬†:¬†Le cercle d'or "√ěingvellir, Geysir et Gullfoss"

Aujourd'hui, la m√©t√©o annonce un grand soleil jusqu'√† 13h¬†et le site internet Vegagerdin, que nous consultons r√©guli√®rement, indique que les routes du cercle d'or sont ouvertes et facilement accessibles. C'est donc le moment opportun d'y aller¬†! Nous nous rendons ainsi √† √ěingvellir. Class√© au patrimoine mondial de l'Unesco depuis 2004, ce parc national est situ√© entre¬†les plaques am√©ricaine¬†et eurasienne. Il poss√®de de nombreuses failles dont la plus connue est l'Almannagj√° (7,7 km de long), et une cascade nomm√©e √Ėxar√°rfoss. Un lieu unique, o√Ļ ont √©t√© tourn√©es des sc√®nes de la s√©rie Game of Thrones¬†!

Le cercle d’or : Direction √ěingvellir Le cercle d’or : Sur la route, des 4x4 abandonn√©s √† cause de la neige Le cercle d’or : Le parc national de √ěingvellir Le cercle d’or : La faille de l’Almannagj√°

Nous rejoignons ensuite le champ géothermique de Geysir qui accueille notamment Strokkur, le geyser le plus actif d'Islande. En effet, ce dernier produit une éruption de 20 m de hauteur toutes les 5 à 10 minutes. Un phénomène impressionnant !

Le cercle d’or : Le champ g√©othermique de Geysir… Le cercle d’or : … Et le geyser Strokkur, le plus actif d’Islande

Nous terminons notre excursion par l'une des plus belles cascades de l'√ģle¬†: Gulfoss¬†! Baptis√©e "Chute d'or", elle doit son nom √† l'arc-en-ciel qui appara√ģt d√®s qu'il y a du soleil.

Le cercle d’or : Gullfoss Le cercle d’or : Gullfoss

Puis, craignant d'√™tre bloqu√©s par la neige, nous d√©cidons de revenir par la route 1 et de passer par Selfoss. Et heureusement, car m√™me sur cet axe principal, le retour est compliqu√©… Notre leitmotiv : rouler dans les traces des 4x4 et surtout, ne pas s'arr√™ter¬†!

Le cercle d’or : Retour difficile sous la neige Hafnarfjar√įarvegur : 1er lavage de voiture

Apr√®s quelques frayeurs, nous parvenons √† Hafnarfjar√įarvegur. Nous profitons de la station service pour laver notre petite voiture de location, puisque des d√©p√īts noirs collants, en partie dus aux cendres volcaniques, apparaissent d√©j√† sur la carrosserie. Pour ne pas perdre la caution, nous devrons donc nettoyer fr√©quemment¬†notre v√©hicule…

JOUR 3 (13/04) : Hvolsvöllur et les sites naturels du Sud

Il est temps pour nous de quitter Reykjavik et de visiter le Sud de l'Islande. Malgré le froid et la pluie, nous commençons par découvrir les sources d'eau chaude de la vallée de Reykjadalur.

Le Sud de l’Islande Le Sud de l’Islande : Des chevaux islandais

Puis, nous nous rendons au port d'Herj√≥lfur afin de prendre le ferry de 13h pour les √ģles Vestmann. Mais la mer est tellement agit√©e, qu'aucun d√©part n'est possible.

Le Sud de l’Islande : La plage du port d’Herj√≥lfur Le Sud de l’Islande : La mer est tellement agit√©e, qu’aucun d√©part n’est possible

Nous mettons alors le cap sur les cascades de Seljalandsfoss.

Le Sud de l’Islande : La 1√®re cascade de Seljalandsfoss Le Sud de l’Islande : Il est possible d’aller derri√®reLe Sud de l’Islande : La 2e cascade de Seljalandsfoss Le Sud de l’Islande : La 3e cascade de Seljalandsfoss

Nous roulons ensuite jusqu'à la cascade de Skógafoss avant de retourner dormir dans un petit studio que nous avons réservé à Hvolsvöllur.

Le Sud de l’Islande : Une petite maison typique entre Seljalandsfoss et Sk√≥gafoss Le Sud de l’Islande : Une petite maison typique entre Seljalandsfoss et Sk√≥gafoss Le Sud de l’Islande : La cascade de Sk√≥gafoss Le Sud de l’Islande : La cascade de Sk√≥gafoss, vue du dessus

JOUR 4 (14/04) : Hvolsvöllur et les sites naturels du Sud

La m√©t√©o ne nous permettant toujours pas d'acc√©der aux √ģles Vestmann, nous continuons √† explorer le Sud de l'Islande. Nous rejoignons d'abord le glacier S√≥lheimaj√∂kull. Pour ce faire, nous empruntons la piste "J√∂klag√∂ngur¬†: Glaciers Walks". Nous parcourons les 4 premiers kilom√®tres avec notre petite voiture de location, et finissons les 500 derniers m√®tres √† pied.

Le Sud de l’Islande : Le glacier S√≥lheimaj√∂kull Le Sud de l’Islande : Le glacier S√≥lheimaj√∂kull

Nous poursuivons ensuite par la péninsule de Dyrhólaey, connue pour son arche volcanique et son phare, afin de terminer cette journée par la plage de sable noir de Reynisfjara, réputée pour ses orgues basaltiques.

Le Sud de l’Islande : La p√©ninsule de Dyrh√≥laey Le Sud de l’Islande : L’arche volcanique de Dyrh√≥laey Le Sud de l’Islande : La plage de sable noir de Reynisfjara Le Sud de l’Islande : Les orgues basaltiques de Reynisfjara

JOUR 5 (15/04) : Hvolsvöllur et les sites naturels du Sud

Aujourd'hui, nous traversons le Sud du pays pour atteindre l'Est, et plus précisément la petite ville d'Höfn.

Le Sud de l’Islande Le Sud de l’Islande

Nous profitons de ce trajet pour faire quelques haltes. Nous nous arr√™tons ainsi au canyon de Fja√įr√°rglj√ļfur avant de nous rendre dans le parc national de Skaftafell. Sur place, nous improvisons une randonn√©e de 5 km autour de la cascade noire Svartifoss et du glacier Skaftafellsj√∂kull.

Le Sud de l’Islande : Le parc national de Skaftafell avec sa cascade noire Svartifoss Le Sud de l’Islande : Le parc national de Skaftafell et son glacier Skaftafellsj√∂kull Le Sud de l’Islande : Le parc national de Skaftafell et son glacier Skaftafellsj√∂kull Le Sud de l’Islande : Le parc national de Skaftafell et son glacier Skaftafellsj√∂kull

Direction ensuite le lagon de glace J√∂kuls√°rl√≥n, o√Ļ les chanceux pourront admirer des phoques parmi les icebergs. Un site si exceptionnel qu'on peut le retrouver sur nos √©crans √† travers deux James Bond et un Lara Croft…

Le Sud de l’Islande : Le lagon de glace J√∂kuls√°rl√≥n Le Sud de l’Islande : Le lagon de glace J√∂kuls√°rl√≥n

JOUR 6 (16/04)¬†:¬†St√∂√įvarfj√∂r√įur et les fjords de l'Est

Nouveau jour, nouveau lieu¬†! Nous quittons H√∂fn au profit de St√∂√įvarfj√∂r√įur. En effet, nous avons d√©cid√© d'y faire une √©tape afin de sillonner les fjords de l'Est.

L’Est de l’Islande : H√∂fn L’Est de l’Islande : L’√©glise de St√∂√įvarfj√∂r√įur L’Est de l’Islande : Le piano de notre logement Airbnb L’Est de l’Islande : Des aurores bor√©ales. D√©sol√©s pour la qualit√©,  mais elles ne se laissent pas facilement prendre en photo !

Ainsi, après avoir découvert notre sympathique maison d'artistes, nous nous baladons dans cette commune de 200 personnes. Puis le soir, juste avant d'aller dormir et bien que la période ne soit pas des plus favorables, nous apercevons quelques traces vertes dans le ciel. Exaltés, nous courons dehors assister à ce spectacle magique des aurores boréales !

JOUR 7 (17/04)¬†:¬†St√∂√įvarfj√∂r√įur et les fjords de l'Est

Encore √©merveill√©s de la veille, nous sommes pr√™ts √† parcourir deux des plus beaux fjords de l'√ģle¬†! Et nous commen√ßons avec "le fjord √©troit" de Mj√≥ifj√∂r√įur. N√©anmoins, le chemin est si enneig√© qu'il nous est impossible d'atteindre son petit village de 35 habitants. Nous mettons alors le cap sur Sey√įisfj√∂r√įur. Cette ville, l'une des plus pittoresques du pays, est tellement enclav√©e qu'on ne verrait le soleil que 3 mois par an.

L’Est de l’Islande : Le fjord de Mj√≥ifj√∂r√įur L’Est de l’Islande : Le fjord de Sey√įisfj√∂r√įur

Nous nous arr√™tons ensuite √† Egilssta√įir, histoire de faire le plein de courses et d'essence. D√®s lors, nous pouvons rouler en toute qui√©tude jusqu'√† M√Ĺvatn, o√Ļ nous avons r√©serv√© une chambre √† la guesthouse St√∂ng, via Booking.

L’Est de l’Islande : 3e lavage de voiture Le Nord de l’IslandeLe Nord de l’Islande Le Nord de l’Islande

JOUR 8 (18/04)¬†:¬†M√Ĺvatn et¬†ses alentours

Apr√®s une gr√Ęce matin√©e bien m√©rit√©e, nous partons visiter les environs de M√Ĺvatn. Nous d√©butons ainsi avec les fameuses cascades de Dettifoss et de Selfoss.

Le Nord de l’Islande : Dettifoss, la cascade la plus puissante d’Europe Le Nord de l’Islande : Selfoss, une cascade constitu√©e de plusieurs chutes d’eau

Cette promenade termin√©e, nous poursuivons avec le crat√®re V√≠ti du volcan Krafla. Dommage, il est encore gel√©…

Le Nord de l’Islande : Sur la route du volcan Krafla Le Nord de l’Islande : Le crat√®re V√≠ti du volcan Krafla

Puis, nous cl√īturons cette sortie par le site g√©othermique de Hverir, au pied de la montagne N√°mafjall. Il est notamment r√©put√© pour ses sources d'eau chaude, ses mares de boue bouillonnante, ses fumerolles…

Le Nord de l’Islande : Le site g√©othermique de Hverir et ses mares de boue bouillonnante Le Nord de l’Islande : Le site g√©othermique de Hverir et ses fumerolles

JOUR 9 (19/04)¬†:¬†M√Ĺvatn et¬†ses alentours

Au programme de cette journ√©e, le lac M√Ĺvatn¬†avec ses diff√©rents points d'int√©r√™t ! Nous d√©couvrons tout d'abord Sk√ļtusta√įag√≠gar, autrement dit¬†"les crat√®res de Sk√ļtusta√įir".

Le Nord de l’Islande : Les crat√®res de Sk√ļtusta√įir, autour du lac M√Ĺvatn Le Nord de l’Islande : Les crat√®res de Sk√ļtusta√įir, autour du lac M√Ĺvatn

Suivi d'H√∂f√įi, une presqu'√ģle bois√©e connue pour ses colonnes de lave.

Le Nord de l’Islande : Les colonnes de lave d’ H√∂f√įi, autour du lac M√Ĺvatn Le Nord de l’Islande : Les colonnes de lave d’ H√∂f√įi, autour du lac M√Ĺvatn

Direction ensuite "les ch√Ęteaux sombres" de Dimmuborgir. Ce site prot√©g√© propose plusieurs sentiers permettant de se balader au cœur des formations de lave noire, plus √©tonnantes les unes que les autres.

Le Nord de l’Islande : Les ¬ę ch√Ęteaux sombres ¬Ľ de Dimmuborgir Le Nord de l’Islande : L’arche basaltique de Gatklettur Le Nord de l’Islande : La vue depuis l’arche basaltique de Gatklettur Le Nord de l’Islande : Le volcan Hverfjall, depuis l’arche basaltique de Gatklettur

Une mise en jambe utile pour escalader le cratère de cendres du volcan Hverfjall ! Vieux de 2500 ans et haut de 250 mètres, il offre une vue exceptionnelle sur les environs.

Le Nord de l’Islande : En route pour le volcan Hverfjall ! Esp√©rons que cela ne porte pas la poisse… Le Nord de l’Islande : La vue depuis le volcan Hverfjall Le Nord de l’Islande : La vue depuis le volcan Hverfjall       Le Nord de l’Islande : Le crat√®re du volcan Hverfjall

Et apr√®s l'effort, le r√©confort… Nous testons enfin les fameux bains chauds de M√Ĺvatn avant de finir la soir√©e en contemplant des aurores bor√©ales¬†!

Le Nord de l’Islande : Les bains chauds de M√Ĺvatn       Le Nord de l’Islande : Des aurores bor√©ales

JOUR 10 (20/04)¬†:¬†Varmahl√≠√į et les sites naturels du Nord

Aujourd'hui, nous partons vers Varmahl√≠√į, o√Ļ nous avons r√©serv√© une chambre dans la ferme auberge Solvanes. En attendant donc de pouvoir y poser nos bagages, nous profitons du trajet pour faire 2 arr√™ts¬†: le 1er √† la c√©l√®bre "chute des Dieux" de Go√įafoss, et le 2e √† Akureyri pour nous ravitailler.

Le Nord de l’Islande : La ¬ę chute des Dieux ¬Ľ de Go√įafoss Le Nord de l’Islande : L’√©glise d’Akureyri Le Nord de l’Islande : Les feux tricolores d’Akureyri Le Nord de l’Islande

Nous arrivons sur l'exploitation en fin d'apr√®s-midi, juste au moment de rentrer les moutons et de les nourrir. Nos h√ītes nous invitent alors √† enfiler une combinaison de travail et une paire de bottes, afin de d√©couvrir leur environnement. Un cadre de vie authentique, en pleine nature, avec sur les hauteurs, des chevaux islandais et des cascades.

Le Nord de l’Islande : La ferme auberge Solvanes, √† 20 km de Varmahl√≠√į Le Nord de l’Islande : Les moutons de la ferme auberge Solvanes Le Nord de l’Islande : Les chevaux islandais de la ferme auberge Solvanes Le Nord de l’Islande : Les cascades au-dessus de la ferme auberge Solvanes

JOUR 11 (21/04) : Vatnsnes et ses phoques

Il est temps pour nous de retourner à Reykjavik ! Sur le chemin, nous faisons un détour par "la péninsule du lac" de Vatnsnes, en espérant y voir des phoques, bien que la période ne soit pas des plus favorables. Ainsi, après le village d'Hvammstangi, nous empruntons la route 711 durant plus de 30 minutes, jusqu'à un panneau indiquant qu'il est possible d'observer ces mammifères dans cette zone.

Le Nord de l’Islande Le Nord de l’Islande : Hvammstangi Le Nord de l’Islande : Hvammstangi Le Nord de l’Islande : La ¬ę p√©ninsule du lac ¬Ľ de Vatnsnes

Et par chance, il y en a un qui nous attend !

Le Nord de l’Islande : Un phoque Le Nord de l’Islande : Un phoque

JOUR 12 (22/04) : Reykjavik

Nous profitons de nos 2 derniers jours en Islande pour visiter la capitale. Nous commen√ßons par le phare situ√© sur la presqu'√ģle de Gr√≥tta. A mar√©e basse, il est facilement accessible √† pied.

Reykjavik : Le phare de Grótta Reykjavik : La plage de Grótta

Puis, direction le centre-ville et plus précisément l'immense église d'Hallgrímskirkja, l'incontournable rue Laugavegur, l'originale salle des congrès et de concerts nommée Harpa, et la fameuse sculpture du "Sun Voyager" qui représente un drakkar naviguant vers le soleil.

¬†Reykjavik : L’√©glise d’Hallgr√≠mskirkja Reykjavik : La vue depuis le clocher¬†Reykjavik : La salle des congr√®s et de concerts nomm√©e Harpa Reykjavik : Le ¬ę Sun Voyager ¬Ľ

JOUR 13 (23/04) : Reykjavik et ses environs

Pour terminer nos vacances en beaut√©, nous testons la piscine g√©othermale Laugardalslaug. Puis, sur le chemin de l'a√©roport, nous faisons une ultime halte √† Njardvik afin d'y voir le Viking World Museum et les maisons traditionnelles restaur√©es de Stekkjarkot…

Njardvik : Les maisons traditionnelles restaurées de Stekkjarkot Njardvik : Les maisons traditionnelles restaurées de Stekkjarkot

Récit d'un voyage de cinq jours à Prague

Par elodie

plane

Cette fois-ci, direction la capitale de la R√©publique tch√®que¬†: Prague¬†! Situ√©e en plein cœur de l'Europe centrale, sur les rives de la Vltava, elle est consid√©r√©e comme l'une des plus belles villes au monde. En effet, gr√Ęce √† ses diff√©rents quartiers, elle b√©n√©ficie d'une richesse architecturale importante, avec des styles allant du pr√©roman au roman, du gothique au¬†baroque,¬†du rococo √† l'art nouveau ou au cubisme...

JOUR J (26/10) : Prague ou pas Prague ?

Il fallait bien que cela nous arrive un moment ou l'autre¬†: nous ne sommes pas s√Ľrs de pouvoir prendre l'avion. En effet, il y a deux jours, Seb s'est fractur√© le gros orteil. Nous devons donc retourner √† l'h√īpital afin de faire examiner la blessure. Heureusement, apr√®s quelques recommandations, nous avons l'autorisation de voyager.

Il est presque 23h lorsque nous arrivons √† Prague. Nous avons h√Ęte de rejoindre le studio que nous avons lou√© aupr√®s de Roman avec Airbnb. Pour ce faire, nous devons traverser la ville d'Ouest en Est. Nous nous procurons alors un ticket de transport de 90 minutes pour prendre le bus 119 jusqu'√† la station de m√©tro Dejvick√° et emprunter la ligne A jusqu'√† Strašnick√°.

Prague : Notre studio Prague : Notre studio

JOUR 1 (27/10)¬†:¬†La Nouvelle-Ville "Nov√© Město"

Apr√®s une bonne nuit de sommeil, nous sommes par√©s √† d√©couvrir la ville¬†! Motiv√©s, nous achetons un ticket de transport valable 24h cons√©cutives. Nous nous rendons ainsi √† Staroměstsk√°, et plus pr√©cis√©ment au bureau de change Exchange, qui pratique l'un des meilleurs taux de la capitale.¬†Puis, nos couronnes en poche, nous reprenons le m√©tro jusqu'√† I.P. Pavlova o√Ļ nous avons rendez-vous √† MindMaze, un jeu d'√©vasion grandeur nature. Le but : nous avons 1h pour r√©soudre les √©nigmes et sortir de la pi√®ce…

Prague¬†: Le jeu d’√©vasion Mind Maze¬†Prague¬†: Nous avons 1h pour r√©soudre les √©nigmes et sortir de la pi√®ce

 La mission accomplie in extremis, nous poursuivons notre visite par la maison dansante.

Prague : La maison dansante

Nous remontons ensuite la rue Masarykovo n√°břež√≠ jusqu'au th√©√Ętre national, et bifurquons dans la rue N√°rodn√≠.

Prague¬†: Les rives de la Vlata¬† Prague¬†: La rue Masarykovo n√°břež√≠Prague¬†: Le th√©√Ętre national¬†Prague¬†: La rue N√°rodn√≠

Puis, nous testons le musée Lego, avant de nous réchauffer autour d'un café latte, dans la boulangerie française Le Carrousel.

Prague¬†: Le mus√©e Lego. Il contient plusieurs pi√®ces dont une avec les monuments les plus c√©l√®bres au monde…¬†Prague¬†: … Et une avec l’univers Star Wars
Prague : Même R2-D2 y est reconstitué en petites briques ! Prague : Pause Latte au Carrousel

Nous profitons ensuite du trajet du retour pour descendre les Champs-Elys√©es pragois, autrement dit la rue V√°clavsk√© n√°měst√≠. Nous nous rendons ainsi sous la coupole du palais Lucerna. Nous y trouvons "Le cheval √† l'envers" du sculpteur tch√®que David Čern√Ĺ, qui tourne en d√©rision le saint-roi tch√®que Venceslas tel qu'il est repr√©sent√© sur la place portant son nom.

Prague¬†: Les Champs-Elys√©es pragois¬†Prague¬†: "Le cheval √† l’envers" de David Čern√Ĺ
Prague¬†: La statue √† l’origine de l’œuvre de David Čern√Ŭ†Prague¬†: Le mus√©e national

JOUR 2 (28/10) : La Vieille Ville "Staré Mesto"

Aujourd'hui, direction le centre historique¬†! Inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1992, celui-ci est particuli√®rement c√©l√®bre pour la place de la Vieille Ville o√Ļ tr√īnent l'ancien h√ītel de ville et son horloge astronomique, ainsi que l'√©glise Notre-Dame de T√Ĺn.

¬†Prague¬†: La place de la Vieille Ville avec l’ancien h√ītel de ville et son horloge astronomique¬†Prague¬†: L’√©glise Notre-Dame de T√Ĺn

Nous empruntons ensuite la rue piétonne Celetná jusqu'à la tour poudrière et la maison municipale.

 Prague : La rue piétonne Celetná et la tour poudrière Prague : La maison municipale

Puis, nous revenons sur nos pas. L'occasion de faire une halte au Sex Machines Museum !

 Prague : Le Sex Machines Museum  Prague : Le Sex Machines Museum Prague : Le Sex Machines Museum  Prague : Le Sex Machines Museum 

Après cette pause "culture", nous rejoignons le pont Charles par la rue Karlova. Nous en profitons alors pour nous arrêter au Clementinum, un ancien collège jésuite réputé pour sa grande bibliothèque nationale baroque mais aussi sa fameuse tour astronomique, qui offre l'une des plus jolies vues de Prague.

Prague¬†: La vue depuis la tour astronomique du Clementinum. On peut y voir le centre historique…¬†Prague¬†: ... le ch√Ęteau…Prague¬†: ... ainsi que "Les b√©b√©s" de David Čern√Ĺ qui grimpent la tour de TV¬†!¬†Prague¬†: L’entr√©e du pont Charles

Nous retournons ensuite au studio o√Ļ une voiture vient nous chercher pour nous emmener dans un endroit un peu sp√©cial. En effet, Seb a r√©serv√© une s√©ance de tirs aupr√®s d'Outback afin de tester 10 armes diff√©rentes, telles que le 357 magnum, l’AK 47, la kalachnikov, le sniper, le fusil √† pompe…

Prague¬†: Une s√©ance de tirs avec Outback¬†Prague¬†: Il est possible d’y tester une dizaine d’armes diff√©rentes

La session termin√©e, nous nous faisons d√©poser √† la station Jiř√≠ho z Poděbrad notamment pour admirer la tour de TV de nuit, mais surtout manger un bon burger/frites au restaurant La Taverne.

Prague¬†: La station Jiř√≠ho z Poděbrad¬†¬†Prague¬†: La tour de TV de nuit

¬†JOUR 3 (29/10)¬†:¬†Le Petit C√īt√© "Mal√° Strana" et le quartier du ch√Ęteau "Hradčany"

Au programme de cette 3e journ√©e¬†: l'exploration des quartiers situ√©s de l'autre c√īt√© de la Vltava ! Nous prenons alors le m√©tro jusqu'√† Malostransk√© n√°měst√≠, suivi du tram n¬į12. Nous arrivons ainsi dans le parc de Letn√° pour y contempler le m√©tronome. Cette sculpture de l'artiste Vratislav Karl Nov√°k a √©t√© √©rig√©e en 1991, afin de remplacer le monument √† Staline, d√©truit en 1962.

Prague : La vue depuis le parc Letná Prague : Le métronome

Puis, nous prenons le tram n¬į22 jusqu'√† Pražsk√Ĺ hrad pour rejoindre l'immense ch√Ęteau de Prague. Une fois sur place, nous optons pour la visite libre et gratuite. Nous avons donc acc√®s √† tout, sauf √† la ruelle d'or et √† l'int√©rieur de la basilique Saint-Georges.

Prague¬†: Le ch√Ęteau¬†Prague¬†: La cath√©drale Saint-GuyPrague¬†: L’int√©rieur de la cath√©drale Saint-Guy¬†¬†Prague¬†: La basilique Saint-Georges

Nous poursuivons ensuite notre circuit par le mus√©e du KGB. Nous y sommes accueillis par le tr√®s controvers√© propri√©taire, un collectionneur plut√īt fantasque qui essaye de transmettre sa passion aux touristes…

Prague : Le musée du KGB Prague : Le musée du KGBPrague : Le musée du KGB Prague : Le musée du KGB

Apr√®s cette incursion dans le monde de l'espionnage, nous empruntons la rue Mosteck√° pour nous rendre au mus√©e Franz Kafka. L'occasion d'y voir la sculpture "Piss"de David Čern√Ĺ, qui repr√©sente deux hommes en train d'uriner sur le pays.¬†Gr√Ęce √† leur tronc amovible, ils √©crivent des citations tir√©es de personnalit√©s tch√®ques, mais il serait √©galement possible de leur transmettre un message personnalis√© en envoyant un texto √† un num√©ro indiqu√© non loin. Avis aux amateurs¬†!

Prague¬†: La sculpture "Piss" de David Čern√Ŭ†Prague¬†: Le restaurant Vytopna o√Ļ les boissons arrivent en petit train

Puis, afin de bien terminer la journ√©e, nous retournons sur les Champs-Elys√©es pragois. Nous d√ģnons ainsi au restaurant Vytopna, connu pour servir les boissons √† l'aide de petits trains¬†!

JOUR 4 (30/10) : La Vieille Ville "Staré Mesto"

Nouveau jour, nouveaux d√©fis¬†! Nous partons d'abord √† la recherche de l'homme suspendu. Situ√© √† l'intersection des rues Husova et Skorepka, pr√®s du square Bethlehem, il s'agit d'une autre œuvre de David Čern√Ĺ mettant en sc√®ne Sigmund Freud au bord de l'ab√ģme.

Prague¬†: "L’homme suspendu"de David Čern√Ŭ†Prague : D√©gustation de bi√®res au Beer Museum

Une fois trouv√©, nous continuons notre qu√™te en endossant le r√īle d'agents secrets, dans un nouveau jeu d'√©vasion propos√© par Trap Prague. Comme nous ne sommes que deux, nous choisissons le plus facile des sc√©narios. N√©anmoins, malgr√© cela, il nous faudra 1h30 au lieu d'1h pour sortir de la pi√®ce. C'est donc un peu d√©√ßus que nous allons nous r√©conforter au Beer Museum¬†!

JOUR 5 (31/10)¬†:¬†Le Petit C√īt√© "Mal√° Strana"

Pour cette 5e journ√©e, nous partons d√©couvrir la plus haute colline de Prague, la colline de Petř√≠n. Sur le trajet pour acc√©der au funiculaire, nous passons devant le M√©morial des victimes du Communisme. Inaugur√© en 2002, il a √©t√© r√©alis√© par le sculpteur Olbram Zoubek qui a repr√©sent√© un homme s'effa√ßant progressivement, jusqu'√† dispara√ģtre totalement. Il rend ainsi hommage √† l'ensemble des victimes du Communisme. En effet, entre 1948 et 1989, 205 486 personnes ont √©t√© condamn√©es dans des proc√®s politiques, 248 ont √©t√© ex√©cut√©es, 4500 sont d√©c√©d√©es en prison, 327 sont mortes aux fronti√®res en tentant de fuir et 170 938 se sont exil√©es.

Prague¬†: Le M√©morial des victimes du Communisme d’Olbram Zoubek¬†Prague¬†: La colline de Petř√≠nPrague¬†: La tour d’observation, petite sœur de la tour Eiffel¬†Prague¬†: La vue depuis la tour d’observation

Apr√®s cette courte halte historique, nous nous rendons sur la colline de Petř√≠n. Nous grimpons alors les 300 marches de la tour d'observation, qui avec ses 60 m de hauteur, est consid√©r√©e comme la petite sœur de la tour Eiffel. Puis, direction l'√ģle artificielle de Kampa¬†! Souvent compar√©e √† Venise, elle est notamment r√©put√©e pour son mus√©e d'art contemporain et son parc.

Prague¬†: L’√ģle de Kampa avec ses œuvres issues du mus√©e d’art contemporain¬†Prague¬†: Les expositions temporaires du mus√©e d’art contemporainPrague¬†: Les expositions temporaires du mus√©e d’art contemporain¬†Prague¬†: "Les b√©b√©s" de David Čern√Ĺ

Et rien de tel pour profiter de notre derni√®re soir√©e √† Prague qu'un happy hour √† l'Absintherie. Une occasion unique de tester des cocktails tels que l'absinthe colada et l'absinthe strawberries mojito…

Prague¬†: L’Absintherie¬†Prague¬†: Il est possible d’y d√©guster toute sorte de cocktails √† base d’absinthe

Le coup d'√Čtat en Turquie et l'amateurisme de Turkish Airlines

Par pti-seb

Nous sommes vendredi 15 juillet 2016 et comme chaque été à la même période, nous nous apprêtons à partir en vacances à l'étranger. Cette année, ce sera Madagascar. Nous avons acheté nos billets d'avion quelques mois en avance avec la compagnie aérienne Turkish Airlines, qui propose des vols vers Antananarivo avec une escale de quelques heures à Istanbul. Nous sommes loin de nous douter des événements qui nous attendent.

Le coup d'√Čtat

Après 3h30 de vol, nous atterrissons à Istanbul. Il est à peu près 19h quand nous nous installons dans la zone de transit. Nous devons y patienter jusqu'à minuit.

Comme d'habitude, je tue le temps en surfant sur Internet et les r√©seaux sociaux. A 22h55, ¬†des messages attirent mon attention sur Twitter : des militaires Turcs pr√©parent un coup d'√Čtat et bloquent ainsi le pont du Bosphore.

Autour de nous, personne ne semble encore au courant. Nous commençons alors à vérifier le tableau d'affichage des vols, car en effet, nous savons que si la situation s'aggrave, ils seront tous annulés.

23h09 : le coup d'√Čtat est bel et bien lanc√©. J'apprends sur Twitter que l'espace a√©rien est ferm√©. De plus, sans nous en apercevoir, cela fait d√©j√† plusieurs minutes qu'un message cod√© a √©t√© diffus√© dans les hauts-parleurs de l'a√©roport, invitant le personnel √† quitter discr√®tement les lieux, agents de s√©curit√© compris. Il ne reste plus que des touristes...

00h18 : tous les vols sont annulés.

IMG_20160716_001824

Nous apercevons par la fenêtre, qui donne en surplomb, des personnes cachées dans un bus. Elles tentent de quitter les lieux. Des chars militaires roulent sur le tarmac de l'aéroport, ça commence à craindre sérieusement.

Quelques minutes plus tard, nous entendons des hurlements et plusieurs centaines de personnes courir dans notre direction. Paniqués, nous nous levons et faisons de même. Mais dans cette zone, il n'y a rien pour se cacher. Nous nous accroupissons derrière un poteau en attendant que cela se calme.

Au final, nous ne savons pas ce qui s'est pass√©. Nous supposons qu'il s'agit du moment o√Ļ les militaires sont rentr√©s dans l'a√©roport, cr√©ant un vent de panique.

1h45 : plusieurs milliers de Turcs arrivent sur le tarmac de l'a√©roport. Ils viennent de repousser les militaires et le coup d'√Čtat est d√©sormais compromis, ce qui est plut√īt une bonne nouvelle pour nous.

mde

Ils en profitent pour se prendre en photo dans les r√©acteurs d'avion. Puis, ils vont et viennent dans l'a√©roport, qui fonctionne d√©sormais en mode ¬ę open bar ¬Ľ.

A ce moment-là, nous pensons que le pire est derrière nous.

3h50 : assis à une table, nous rassurons famille et amis via Facebook, lorsqu'une bombe explose non loin de nous. En plus du bruit, nous ressentons la secousse. Deuxième mouvement de panique. Nous partons aussi vite que nous pouvons et allons nous cacher au niveau inférieur derrière un comptoir de réclamation. Nous y restons une bonne demi-heure sans bouger.

dav

Ce sera la dernière frayeur de la soirée ! Nous finissons alors par nous endormir une petite heure sur une banquette. Vers 6h du matin, nous sommes réveillés par des applaudissements qui célèbrent le redécollage d'un avion. Celui-ci est censé symboliser la reprise normale de l'activité.

L'amateurisme de Turkish Airline

A peine réveillés, nous constatons l'état des boutiques de l'aéroport. Livrés à eux-même, les gens se sont servis en nourriture et en boissons. Raisonnablement, nous en faisons de même.

dav

Nous d√©cidons √©galement de faire un tour du c√īt√© du ¬ę business lounge ¬Ľ de Turkish Airlines. M√™me sc√®ne de chaos, avec en prime des bouteilles d'alcool qui ont servi de petit-d√©jeuner.

sdr

dav

7h35 : la compagnie Turkish Airlines annonce la reprise de tous ses vols.

back to normal and our flights resuming safely. We kindly ask our passengers to check our website for new information in order to

— Turkish Airlines (@TurkishAirlines) July 16, 2016

Ceci sera un mensonge purement commercial, afin notamment de rassurer ses actionnaires mais aussi ses divers clients √† travers le monde. En effet, sur place, ce jour-l√†, cela s'est pass√© diff√©remment. Tout le monde a d'abord cru que c'√©tait vrai et qu'on allait enfin pouvoir atteindre notre destination. Mais durant 9h, nous n'avons vu aucun employ√© de la compagnie. Nous avons tous fait d'interminables allers-retours entre les trois bureaux d'information, sans jamais obtenir de r√©ponses √† nos questions : √† quelle heure est notre prochain vol ? Comment obtenir un nouveau ¬ę boarding pass ¬Ľ, etc.

Crisis Management of Turkish Airlines. Chaos and Anger. No help. People feel hurt and treated like ***** pic.twitter.com/R9FmUZDm3P

— Frank Weyhm√ľller (@F_Weyhmueller) July 16, 2016

https://twitter.com/b_b_CH/status/754704826294898688

Puis, vers 15h, un homme en costume, s√Ľrement un haut responsable de Turkish Airlines, vient faire un discours en plusieurs langues, confirmant nos soup√ßons : aucun vol aujourd'hui. Il nous recommande de sortir de l'a√©roport et d'aller dans Istanbul apr√®s avoir r√©serv√© un autre vol (pour nous, il faut attendre 3 jours). Bref, en plus de se cacher et de d√©serter la situation, Turkish Airlines nous a laiss√© seul, dans l'ignorance, sans eau et sans nourriture, pendant plus de 15h.

Communication by Turkish Airlines in crisis situation / La communication selon Turkish Airlines en temps de crise. pic.twitter.com/B7BYvsLEVk

— Tux-planet (@tuxplanet) July 17, 2016

Par contre, une chose est s√Ľre : ils nous font clairement comprendre que si nous allons dans Istanbul, c'est √† nous de nous trouver un h√ītel et donc le payer, car il y a trop de monde dans le m√™me cas. Et cerise sur le g√Ęteau : sans nos bagages, parce qu'ils sont introuvables.

Trois jours plus tard, quand nous revenons prendre notre vol, nous demandons une maigre compensation : b√©n√©ficier du ¬ę business lounge ¬Ľ, pour avoir notamment acc√®s au wifi gratuit. Nous nous faisons jeter comme des malpropres. Apr√®s insistance aupr√®s de quatre personnes diff√©rentes, nous finissons par obtenir deux menus chez Burger King. Une contrepartie qui fr√īle le ridicule...

Par conséquent, Turkish Airlines est une compagnie que nous ne recommandons pas aujourd'hui, et ce pour deux raisons : la situation instable en Turquie et la façon dont ils traitent leurs clients en situation de crise.

ūüíĺ

Voyage au Costa Rica

Par pti-seb

plane
Voici une petite vidéo de notre dernier voyage au Costa Rica. Nous sommes restés 17 jours dans ce pays riche en paysages et animaux sauvages. Mais attention, ça secoue ! Certaines routes ne se pratiquent qu'en 4x4...

Récit d'un voyage en Roumanie

Par elodie

plane

A travers ce 10e r√©cit de voyage, nous allons vous faire d√©couvrir la Roumanie¬†! Situ√© en Europe de l'Est, ce pays poss√®de une richesse patrimoniale et naturelle importante. De la Transylvanie, aux Maramures et √† la Bucovine, nous passerons des myst√©rieux ch√Ęteaux et monast√®res orthodoxes aux montagnes verdoyantes et campagnes bucoliques, sans oublier le comte de Dracula…

Nous avons consacré nos vacances de Printemps à explorer les différentes régions de ce fascinant pays :

La Munténie
- Bucarest

La Transylvanie
- Bran
- Brașov
- Sinaia et la cascade B√Ęlea
- Hunedoara et les monts Apuseni
- Turda

Les Maramureş
- Săp√Ęnța
- Vișeu de Sus

La Bucovine
- Les monast√®res de Moldovita et Sucevița

La Moldavie
- Les gorges de Bicaz et le lac rouge
- Tazlău

La Munténie
- Les volcans de boue de Berca
- Bucarest

JOUR J (26/04) : Bucarest

Apr√®s 5h d'avion avec¬†Lufthansa et une escale √† Francfort, nous arrivons en fin d'apr√®s-midi √† l'a√©roport de Bucarest. Nous prenons alors le bus 780 pour rejoindre la gare du Nord et plus pr√©cis√©ment l'h√ītel Ibis (30€ la nuit en r√©servant √† l'avance par Internet). Puis affam√©s, nous partons d√ģner au restaurant La Rocca.

JOUR 1 (27/04) : Bucarest

Afin de profiter pleinement de cette capitale dont le nom signifie "ville de la joie", nous nous organisons un circuit pédestre, qui débute par le musée militaire national.

Bucarest : Le musée militaire national, avec à l'intérieur, les collections d'armes et d'uniformes Bucarest : A l'extérieur, les véhicules de combatBucarest : Et au fond, dans le hangar, les avions Bucarest : ... et une capsule spatiale !

Nous nous rendons ensuite dans le cœur historique pour y d√©jeuner. Puis, nous passons par l'Eglise Mihai Vodă en vue de rejoindre le palais du Parlement. Et par chance, sans avoir r√©serv√©, nous assistons √† la visite standard de cet immense b√Ętiment.

Bucarest : L'Eglise Mihai Vod㬆Bucarest : Le palais du Parlement Bucarest¬†: L'escalier d’honneur¬†avec ses rideaux de 16 m√®tres de hauteur¬†Bucarest¬†: La vue depuis la terrasse sur la grande place et le boulevard Unirii

Nous terminons ainsi notre périple par le monastère Antim et le boulevard Unirii.

Bucarest : Le monastère Antim Bucarest : Le monastère Antim

JOUR 2 (28/04) : Bran

Il est temps pour nous de d√©couvrir le reste du pays¬†! A cette fin, nous r√©cup√©rons notre voiture de location (320€ les 11 jours, avec Budget) et roulons jusqu'au fameux ch√Ęteau de Bran. Et bien qu'il ressemble davantage √† un somptueux manoir qu'√† une terrifiante forteresse, celui-ci est souvent associ√© √† Dracula, puisque Vlad Tepes (Vlad III l'Empaleur) aurait pu y s√©journer.

Bran¬†: La vue sur la cour int√©rieure du ch√Ęteau¬†Bran¬†: L'une des 57 pi√®ces
Bran¬†: Le passage secret…¬†¬†¬† Bran¬†: … Qui m√®ne √† la biblioth√®que

Nous décidons ensuite de dormir dans les environs, sauf que nous n'arrivons pas à trouver le village de Moieciu de Jos, recommandé dans notre guide pour ses hébergements bon marché. Heureusement, après 30 minutes de recherche et un nombre incalculable de demi-tours, nous parvenons à repérer la pension Vila Mariana.

Bran : La pension Vila Mariana Bran : Les abords de la pension Vila Mariana

JOUR 3 (29/04)¬†:¬†Brașov

Aujourd'hui, direction Brașov¬†! Et nous commen√ßons cette exp√©dition par 3h d'accrobranche dans le parc Aventura…

Brașov : Le parc Aventura¬†Brașov : Allez, c'est parti pour 3h d'accrobranche !Brașov : Les parcours sont multiples…¬†Brașov : … Avec des niveaux de difficult√© vari√©s !

L'occasion également de se faire interviewer par la télévision roumaine (à partir de 1 min 45).

Apr√®s toutes ces √©motions, nous faisons une halte dans le petit restaurant juste √† c√īt√© du parc, o√Ļ nous testons des sp√©cialit√©s locales¬†: "mititei/mici" (saucisses grill√©es, √† base de viande et d'√©pices) et "mamaliga" (semoule de ma√Įs, semblable √† la polenta italienne). Puis requinqu√©s, nous partons √† la conqu√™te de la¬†cit√© m√©di√©vale saxonne de Brașov.

Brașov¬†: La colline de la T√Ęmpa¬†Brașov¬†: La vue depuis les hauteurs¬†Brașov¬†: Le cœur historique avec la place  Sfatului et la maison du Conseil¬†Brașov¬†: L'embl√©matique Eglise Noire

JOUR 4 (30/04)¬†:¬†Sinaia et la cascade B√Ęlea

√áa y est, nous sommes mercredi. Nous pouvons enfin visiter le ch√Ęteau de Peles¬†! Nous optons pour le circuit d'1h15, qui comprend les salles du rez-de-chauss√©e et les appartements de la famille royale du 1er √©tage.

A savoir¬†: En plus de s'acquitter de l'entr√©e, il faut payer pour le parking (√† moins de faire se garer √† 1 km √† l'ext√©rieur), les photos mais aussi l'audioguide en fran√ßais…

Sinaia : Le ch√Ęteau de Peles¬†Sinaia : Il fut inaugur√© en 1883 comme r√©sidence d'√©t√© du roi Carol IerSinaia : Au total, 170 pi√®ces, parmi lesquelles des bureaux, des salons...¬†Sinaia¬†: Et bien entendu, une suite royale¬†!

Nous dirigeons ensuite vers l'ouest et profitons du trajet pour nous d√©gourdir les jambes autour de la cascade B√Ęlea. Nous aurions aim√© d√©couvrir le lac glaciaire du m√™me nom, mais √† cette p√©riode de l'ann√©e, la route est ferm√©e. Il n'est accessible que par le t√©l√©ph√©rique, qui va bient√īt s'arr√™ter en raison de l'heure. Donc, de peur d'√™tre coinc√©s en haut, dans les monts Făgăraș, nous pr√©f√©rons nous contenter des chutes d'eau.

La cascade B√Ęlea¬†Sur la route de Sebeș

La balade termin√©e, nous roulons jusqu'√† Orăștie. Nous trouvons une chambre √† la pension Jorja avant de nous r√©galer √† la pizzeria Rusticiana.

JOUR 5 (01/05) : Hunedoara et les monts Apuseni

De bonne heure et de bonne humeur, nous rejoignons le ch√Ęteau des Corvin √† Hunedoara¬†! Construit au XIVe si√®cle, dans un style gothique, c'est le plus grand de Roumanie.

Hunedoara¬†: Le ch√Ęteau avec l'entr√©e principale et le pont-levis¬†Hunedoara¬†: La chambre des tortures Hunedoara¬†: Une habitation¬†Hunedoara¬†: La chapelle royale

Apr√®s cette impressionnante visite, nous nous rendons dans les monts Apuseni. Nous explorons d'abord la grotte de l'ours de Chișcău, puis le plateau de Padis.

Monts Apuseni¬†: La grotte de l'ours, r√©put√©e pour ses stalactites et stalagmites…¬†Monts Apuseni¬†: … Mais aussi ses ossements d'ours¬†!Monts Apuseni¬†: Le plateau de Padis,¬†avec ses habitations¬†!¬†Monts Apuseni¬†: Il est possible de¬†faire de longues randonn√©es, √†¬†travers les for√™ts, les gorges, les grottes…

Au bout d'une heure de marche, il commence √† pleuvoir et nous sommes contraints de faire demi-tour. Nous d√©cidons alors de quitter ce parc naturel afin de trouver des h√©bergements moins on√©reux. Cependant, en basse saison, tout est quasiment ferm√©. Heureusement, nous finissons par en trouver un √† Stei. Nous sommes soulag√©s mais pas vraiment rassur√©s¬†: l'h√ītel est vide, l√©g√®rement glauque, avec un propri√©taire un peu flippant, qui √† cause de mon pr√©nom, nous raconte l'histoire d'Elodia Ghinescu, une avocate disparue dont le corps n'a jamais √©t√© retrouv√©… Tr√®s sympa avant d'aller dormir¬†!

JOUR 6 (02/05) : Les monts Apuseni et Turda

Contents d'√™tre toujours en vie, nous partons d√©couvrir la grotte du glacier souterrain de Scărişoara, l'un des plus grands au monde.

A noter¬†: Il est possible d'y acc√©der en voiture (la route est √©troite mais goudronn√©e) ou √† pied (2h30 depuis G√Ęrda de Sus).

Monts Apuseni : L'entrée de la grotte, 46 m plus bas Monts Apuseni : Nous empruntons des escaliers plus ou moins glissants pour y parvenirMonts Apuseni : Des stalagmites   Monts Apuseni : Des stalactites

Puis, direction la surprenante mine de sel de Turda !

Sur la route de Turda Sur la route de Turda

Ouverte au public en 1992, elle a √©t√© r√©am√©nag√©e en un incroyable complexe souterrain. En plus de ses vertus curatives li√©es au sel et √† son atmosph√®re saine et fra√ģche (10-12¬įC), elle dispose d'un √©tonnant parc de loisirs¬†avec grande roue, minigolf, bowling, tables de billard et ping-pong, terrain de football, barques pour le lac souterrain… Et tout cela, √† 120 m sous terre¬†! Mais l'ascenseur √©tant¬†tr√®s pris√©, nous choisissons les escaliers¬†soit 170 marches pour le niveau -1, plus 120 marches pour le niveau -2.

Turda¬†: L'une des galeries d'acc√®s¬†Turda : La fameuse mine de sel, avec une vieille machine…Turda¬†: Ses¬†nombreuses attractions…¬†¬†Turda¬†:¬†… Et son¬†lac souterrain¬†!

JOUR 7 (03/05)¬†:¬†Săp√Ęnța

Apr√®s avoir pass√© la nuit √† Dej, nous avons h√Ęte de rejoindre Săp√Ęnța. En effet, mon oncle et ma tante nous ont confi√© la mission de retrouver George et Mama, qui les avaient aid√©s et accueillis lors de leurs pr√©c√©dents voyages. Nous devons ainsi leur transmettre quelques photos et cadeaux de remerciements. Une fois sur place, et gr√Ęce aux indications donn√©es, nous trouvons facilement l'adresse. George est le premier √† venir √† notre rencontre. Afin de lui faire comprendre qui nous sommes, nous lui donnons les photos. C'est tout √©mu qu'il nous invite √† rentrer et nous pr√©sente Mama. Nous √©changeons alors autour d'un verre et d'une part de g√Ęteau. Puis, ils nous font visiter leur maison, avant de nous confier une bouteille d'alcool et un gros fromage congel√© √† ramener en France.

Săp√Ęnța : La maison de George et Mama ¬†Săp√Ęnța : La chambreSăp√Ęnța : Le four¬†Săp√Ęnța : L’√©table

Nous en profitons ensuite pour d√©couvrir le cimeti√®re du village… Et oui, qualifi√© de "joyeux", celui-ci a une particularit√©¬†: les 800 tombes sont sculpt√©es et peintes de couleurs vives, afin de repr√©senter une partie de la vie ou de la mort des d√©funts. Et le r√©sultat est plut√īt sympathique¬†!

Săp√Ęnța : Le fameux "cimeti√®re joyeux"¬†Săp√Ęnța : Chacune des 800 tombes repr√©sente une partie de la vie ou de la mort des d√©funts

Puis, apr√®s une petite halte pour admirer l'√©glise traditionnelle en bois du monast√®re historique de Săp√Ęnța-Peri, nous nous rendons √† Sighetu Marmației.

¬†Săp√Ęnța¬†: Le monast√®re et son √©glise traditionnelle en bois¬†Săp√Ęnța : La cabane au fond du jardin

Nous visitons ainsi l'ancienne prison de Sighet, o√Ļ furent extermin√©s les "ennemis du peuple", autrement dit les divers opposants au r√©gime communiste de 1945 √† 1989¬†: √©tudiants, √©crivains, historiens, m√©decins, religieux…

Sighetu Marmației¬†: La prison de Sighet¬†Sighetu Marmației¬†: La cellule d'Iuliu Maniu, pr√©sident du Parti national paysan. Il est d√©c√©d√© en prison en 1953, √† l'√Ęge de 80 ans¬†Sighetu Marmației¬†: Un jeu d'√©checs cousu par Radu Rosetti¬†Sighetu Marmației¬†: La cellule noire

C'est donc troubl√©s¬†que nous allons √† Vișeu de Sus, dormir dans le train-h√ītel "Carpatia-Express".

Vișeu de Sus¬†: Le train-h√ītel¬†"Carpatia-Express" ¬†Vișeu de Sus¬†: Notre cabine

JOUR 8 (04/05)¬†:¬†Vișeu de Sus

Apr√®s cette nuit quelque peu atypique, nous achetons nos tickets pour la Mocăniţa, la derni√®re locomotive √† vapeur aliment√©e en bois, qui circule encore en Roumanie.

Vișeu de Sus¬†: La vall√©e de Vaser¬†¬†Vișeu de Sus¬†: La Mocăniţa¬†Vișeu de Sus¬†: Nous profitons de la pause du midi pour d√©couvrir les environs¬†Vișeu de Sus¬†: Attention, d√©part imminent¬†!

Puis, affamés par ces 4h30 de balade, nous testons le restaurant La Cassa qui propose des plats savoureux et généreux à des tarifs très corrects, et ce malgré ses 3 étoiles. Hum, un pur délice !

JOUR 9 (05/05) : La Bucovine et ses monastères

Pour cette nouvelle journ√©e, nous d√©cidons de traverser la Bucovine et de d√©couvrir les c√©l√®bres monast√®res de Moldovita et Sucevița.

Sur les routes de Bucovine¬†La Bucovine¬†: Le monast√®re de Moldovita¬†La Bucovine¬†: Le monast√®re de Moldovita¬†La Bucovine¬†: Le monast√®re de Sucevița

JOUR 10 (06/05)¬†:¬†Les gorges de Bicaz, le lac rouge et Tazlău

Apr√®s une nuit pass√©e √† T√Ęrgu Neamț, nous partons explorer les gorges de Bicaz et roulons ainsi jusqu'au lac rouge. Et bien qu'elle soit surtout marron, cette √©tendue d'eau naturelle form√©e en 1837 suite √† un glissement de terrain, tirerait son nom de ses d√©p√īts rouge√Ętres.

Les gorges de Bicaz Les gorges de BicazLes gorges de Bicaz Le lac rouge

Cette escapade termin√©e, direction le petit village perdu de Tazlău. Tellement perdu, qu'il n'y a un h√©bergement d'indiqu√© dans notre guide. Et quand nous parvenons enfin √† le trouver, nous apprenons que la famille ne peut nous accueillir car leur maison est en travaux. Heureusement, elle nous recommande une autre pension tenue par une adorable petite mamie.

Tazlău¬†: Notre pension¬†Tazlău¬†: Notre chambre

Les affaires pos√©es, nous allons nous promener du c√īt√© du monast√®re, avant de nous attabler autour d'un repas typique et copieux pr√©par√© par notre h√īte.

Tazlău¬†: Le monast√®re¬†Tazlău¬†: Un moine en train de jardinerTazlău¬†: Des vaches sur le bord de la route¬†Tazlău¬†: Une fontaine √† eau

JOUR 11 (07/05)¬†:¬†Tazlău

Requinqu√©s et motiv√©s, nous sommes par√©s √† d√©couvrir Tazlău et ses alentours, √† travers une randonn√©e de plusieurs heures le long de la rivi√®re et dans les for√™ts avoisinantes.

Tazlău¬†: Cette randonn√©e nous donne l'occasion de voir un homme labourer son champ √† l'ancienne…¬†Tazlău¬†: De nous balader dans la for√™t…Tazlău¬†: De d√©couvrir de magnifiques paysages…¬†¬†Tazlău¬†: Et de tester la charrette…

Mais apr√®s 5h de marche, le chemin du retour nous para√ģt interminable... Nous demandons alors √† des jeunes en charrette de nous d√©poser √† la pension, de quoi nous redonner le sourire ! Puis, apr√®s avoir √©chang√© quelques pr√©sents¬†avec notre super mamie (confiture de sureau et alcool, contre madeleines bretonnes et √©chantillons de parfum), nous partons dormir √† Adjud.

JOUR 12 (08/05) : Berca et ses volcans de boue

Nouveau jour, nouveau lieu¬†! En route donc pour Berca et ses volcans de boue. Nous commen√ßons d’abord par P√Ęclele Mari, le plus petit des sites afin de terminer en beaut√© avec P√Ęclele Mici.

Berca¬†: Les volcans de boue de P√Ęclele Mici¬†Berca¬†: Les volcans de boue de P√Ęclele Mici

 JOUR 13 (09/05) : Bucarest

Apr√®s avoir pass√© la nuit √† Urziceni, il est temps pour nous de retourner √† Bucarest et de rendre la voiture. Nous en profitons pour finir de visiter la capitale et notamment le cœur historique, avec la place de la r√©volution, l'ath√©n√©e roumain, le passage secret des bijoutiers, l'Eglise du monast√®re Stavropoleos…

Bucarest : La place de la révolution Bucarest : L'athénée roumainBucarest : Le passage secret des bijoutiers  Bucarest : L'Eglise du monastère Stavropoleos

Et pour boucler la boucle, nous cl√īturons ce voyage l√† o√Ļ nous l'avons commenc√©, autrement dit au restaurant La Rocca¬†! C'est donc remplis¬†de souvenirs que nous rentrons en France…

ūüíĺ

Ma base dans Subnautica

Par pti-seb

subnautica

Subnautica est un jeu vidéo disponible sur Steam qui m'a pas mal occupé ces derniers jours. Le scénario est le suivant : vous incarnez un personnage qui a survécu au crash de son énorme vaisseau spatial (Aurora) sur une planète entièrement recouverte d'eau. Vous allez devoir survivre le plus longtemps possible dans ce monde aquatique, peuplé de créatures hostiles.

Subnautica - crash de l'Aurora

Au d√©but, ce n'est pas facile. Il faut p√™cher du poisson et trouver de l'eau potable pour rester en bonne¬†sant√©. Et cela, avec¬†une r√©serve d’oxyg√®ne limit√©e et un √©quipement de plong√©e qui ne permet pas de descendre √† de grandes profondeurs. Mais au fil du jeu,¬†on finit par collecter les ressources n√©cessaires et les sch√©mas pour crafter de nouveaux objets qui vous simplifieront la vie.

L'un des aspects intéressants est la possibilité de construire sa propre base sous-marine. Je vous propose une courte vidéo de celle que j'ai réalisée après une vingtaine d'heures de jeu :

Bref, Subnautica est destiné à tous les fans de Minecraft et autres jeux de survie. J'y ai retrouvé le même plaisir, sans compter que tout ceci me rappelle énormément le film The Abyss de James Cameron.

2016-02-13_00008 2016-02-13_00019 2016-02-13_00022 2016-02-13_00001 2016-02-13_00025 2016-02-13_00005 2016-02-13_00027 2016-02-13_00017

ūüíĺ

Récit d’un voyage en Inde du Sud et au Sri Lanka

Par elodie

plane

Pour ce¬†9e r√©cit de voyage, direction l'oc√©an Indien, et plus particuli√®rement l'Inde du Sud et le Sri Lanka. Mythique et d√©routante, l'Inde du Sud peut √™tre aussi facile √† vivre (population accueillante, bus en continu) que difficile √† supporter (bruit, hygi√®ne, pauvret√©…). Le Sri Lanka est, quant √† lui, un pays reposant aux paysages vari√©s (plages, montagnes, plantations de th√©…).

Après de nombreuses recherches, nous avons décidé de traverser l'Inde du Sud en 3 semaines et de découvrir le Sri Lanka en 15 jours :

Inde du Sud

Sri Lanka

INFOS PRATIQUES : AVION,¬†M√ČDICAMENTS...

Afficher / Masquer

L'avion

Pour nous rendre √† Chennai en Inde et revenir du Sri Lanka, nous avons test√© la compagnie Oman Air. En effet, elle propose des vols multi-destinations √† des tarifs plut√īt corrects¬†: 945€/personne, en r√©servant 8 mois √† l'avance.

D'autre part, pour¬†passer de l'Inde au Sri Lanka, il n'y a pas d'autres choix que l'avion. Nous avons ainsi choisi¬†Sri Lankan Airlines¬†: 130€/personne.

Les indispensables

C√īt√© formalit√©s, pour l'Inde, il faut¬†:

  • Un passeport¬†: il doit √™tre valide 6 mois apr√®s la date de retour, et poss√©der 3 pages vierges dont 2 face √† face¬†;
  • Un visa¬†: comme il ne peut √™tre obtenu sur place, il faut le demander plusieurs mois √† l'avance via le site VFS France. Pour renseigner correctement le formulaire en ligne, il est pr√©f√©rable d'imprimer le mode d'emploi et de disposer d'au moins 30 minutes. Une fois rempli, il faut le t√©l√©charger, l'imprimer… puis le d√©poser (ou l'envoyer) dans un centre VSF, avec notamment le passeport, les photos aux normes indiennes, le ch√®que de banque... Bon courage, car il va vous en falloir¬†! Sinon, si vous ne voulez pas vous emb√™ter, il existe des agences sp√©cialis√©es dans l'obtention de visas.

A savoir¬†: Pour ceux qui travaillent dans des secteurs comme la communication, la presse, la publicit√©…, √† moins de changer l'intitul√© de votre m√©tier, il faut demander un visa journalistique (plus compliqu√© √† avoir).

Et pour le Sri Lanka, il faut :

  • Un passeport¬†;
  • L'ETA (Electronic Travel Authorization)¬†: ce document est √† remplir et √† payer en ligne quelques jours avant le d√©part.

C√īt√© sant√©, il est conseill√© d'√™tre √† jour pour le DTPC (Dipht√©rie-T√©tanos-Poliomy√©lite-Coqueluche) et pour le ROR (Rougeole, Oreillons, Rub√©ole). Il est √©galement recommand√© d'√™tre vaccin√© contre la fi√®vre typho√Įde, les h√©patites A et B, voire la rage et l'enc√©phalite japonaise selon les lieux et la dur√©e du s√©jour. Un traitement antipaludique, des lotions anti-moustiques et un gel antibact√©rien pour les mains sont aussi n√©cessaires. N'h√©sitez pas √† consulter un m√©decin avant de partir¬†!

JOUR J (13/07) : Direction l'Inde du Sud !

Notre avion Oman Air Le kit offert aux passagers : chaussettes, masque de sommeil, boules quies, brosse à dents et dentifrice

Après 15h d'avion, nous arrivons vers 20h à Chennai, appelée aussi Madras. Malgré la tombée de la nuit, la chaleur demeure étouffante. Qu'importe, nous nous entassons dans le Suburban Train qui dessert le centre-ville (en face de l'aéroport, après le parking). Nous profitons de cette promiscuité pour discuter avec un indien. Nous sommes alors troublés par son hochement de tête, semblable à celui ci-dessous :

Dodelinement indien

Nous insistons¬†tout au long de la conversation¬†sur l'ensemble de nos propos "mais si, on t'assure, on est fran√ßais¬†! Pourquoi il ne veut pas nous croire¬†?!", avant de nous rappeler avoir lu dans notre guide qu'il s'agit d'un "je comprends,¬†je suis d'accord", et que depuis le d√©but il acquiesce √† tout ce que l'on dit. Le pauvre¬†! C'est donc l√©g√®rement honteux que nous descendons √† Egmore Station o√Ļ nous avons r√©serv√© une chambre √† l'h√ītel Chandra Park (20€ la nuit).

Chennai : Notre chambre √† l'h√ītel Chandra Park Chennai : Malgr√© les apparences luxueuses, la salle de bain est sommaire

Nous d√ģnons ensuite au coin de la rue, au Vasantha Bhavan. Mais lorsque les plats arrivent, nous nous apercevons que ce n'est pas ce que nous avons command√©. Nous essayons de leur expliquer mais ils hochent la t√™te toujours aussi bizarrement. Apparemment, ce dodelinement signifie √©galement "peut-√™tre bien que oui, peut-√™tre bien que non…". Ce n'est pas grave, nous sommes affam√©s et cela a l'air app√©tissant !

Chennai : Notre premier repas bien mérité !

JOUR 1 (14/07) : Chennai (Madras)

Après une bonne nuit de sommeil, nous sommes parés à découvrir la ville. Nous prenons le bus 23C (dans la rue principale à la sortie d'Egmore Station) pour nous rendre à 8 km de là, au Guindy Snake Park, observer différentes sortes de reptiles.

Chennai : Le Guindy Snake Park. Il est possible d'y voir toutes les esp√®ces de serpents en Inde… Chennai : Ainsi que quelques reptiles !

Puis, direction la Marina Beach, l'une des plus grandes plages du monde qui accueille chaque soir des milliers d'indiens.

Chennai : La Marina Beach, avec ses boutiques de fortune...	Chennai : Ses animations… Chennai : Ses man√®ges… Chennai : Et quelques milliers d'indiens qui contemplent la mer sans vraiment oser se baigner !

Nous remontons ensuite à pied jusqu'au Fort Saint George, en nous faisant régulièrement arrêter par des locaux pour nous faire photographier avec eux.

Chennai : Comme en Indonésie, les indiens adorent se faire photographier avec les occidentaux

Cette balade termin√©e, nous sommes press√©s de rentrer nous doucher √† l'h√ītel. En effet, avec la chaleur et la pollution, il est rare de se sentir aussi sale… D'ailleurs, dans ce contexte, on se demande encore comment les indiens font pour avoir une odeur aussi agr√©able¬†?

JOUR 2 (15/07) : Mahabalipuram (Mamallapuram)

Contrairement √† la veille, nous ne dormons pas tr√®s bien. En plus des klaxons qui r√©sonnent toute la nuit, les gens discutent dans les couloirs, claquent les portes… A 5h, une engueulade √©clate. A 6h, quelqu'un sonne √† notre chambre. A 8h, le r√©ceptionniste nous t√©l√©phone… Et oui, en Inde, ils ne connaissent pas le silence¬†! Apparemment, ce serait pour que Shiva reste √©veill√© et continue de prot√©ger le monde.

Notre nuit à moitié achevée, nous quittons Chennai. Pour cela, nous traversons la passerelle d'Egmore Station afin de prendre le bus 15B qui dessert la gare routière. Puis, de là, nous en prenons un autre à destination de Mahabalipuram (environ 2h). Une fois sur place, nous nous rendons en rickshaw au Sri Harul Guest House, mais il est déjà complet. Le propriétaire nous invite alors à aller un peu plus bas, au Santana (juste en face du Sea Shore Restaurant).

Mahabalipuram : La vue depuis l'h√ītel Santana Mahabalipuram : La vue depuis l'h√ītel Santana, avec au fond, le Shore Temple (Temple du Rivage)

Nous partons ensuite explorer les bas-reliefs de l'Arjuna's Penance et¬†le rocher¬†Krishna's Butter Ball, avant de cl√īturer cette journ√©e au restaurant le Nautilus avec un milkshake, des frites et un filet de bœuf… D√©sol√©s pour les vaches sacr√©es, mais ce fut un pur r√©gal¬†!

Mahabalipuram : Une vache sacr√©e en train de chaparder de la nourriture √† une marchande Mahabalipuram : L'Arjuna's Penance Mahabalipuram : La Krishna Butter Ball Mahabalipuram : La colline autour de l'Arjuna's Penance, avec son phare et ses temples Mahabalipuram : Sur les hauteurs, on y rencontre m√™me des singes… Mahabalipuram : Et des ch√®vres !

JOUR 3 (16/07) : Mahabalipuram (Mamallapuram)

Après un petit-déjeuner copieux au Yogi Restaurant, nous rejoignons le Shore Temple (Temple du Rivage). Situé en bord de plage, c'est l'un des monuments les plus célèbres de l'Inde du Sud.

Mahabalipuram : Le Shore Temple (Temple du Rivage) Mahabalipuram : Des femmes en train de jardiner

Puis, nous visitons les Five Rathas (les 5 chars de procession), chacun dédiés à une divinité du panthéon indien.

Mahabalipuram : Ce 1er ratha est consacré à Durga. Son lion est même garé devant.  Mahabalipuram : Ce 2e ratha est voué à Shiva. On y aperçoit son nandi (taureau) l'arrière Mahabalipuram : Le nandi (taureau) de Shiva Mahabalipuram : Ce 3e ratha est dédié à Vishnou Mahabalipuram : Ce 4e ratha est en l'honneur de Brahma le créateur Mahabalipuram : Ce 5e et dernier ratha est consacré à Indra (dieu du ciel et roi de tous les dieux) et son éléphant

Nous rentrons ensuite √† l'h√ītel nous promener sur la plage, avant de retourner au Nautilus nous r√©galer autour d'un chicken tandoori et d'un g√Ęteau au chocolat, le tout accompagn√© d'un¬†fruit lassi,¬†une boisson traditionnelle √† base de lait.

Mahabalipuram : La plage et ses corbeaux Mahabalipuram : Des jeunes en train de surfer

JOUR 4 (17/07) : Pondichéry (Puducherry)

Pour ce jour un peu spécial qui marque mon 28e anniversaire, nous rejoignons Pondichéry, une ancienne colonie française (2h30 de bus). Nous posons nos valises à la Villa Labourdonnais, une guest-house tenue par un compatriote, et partons déjeuner au Surguru, un restaurant recommandé dans notre guide pour ses thalis, autrement dit les menus du jour.

Pondichéry : Des thalis (menus du jour)

Nous en profitons ensuite pour d√©couvrir la ville¬†: l'ashram Sri Aurobindo, la rue Jawaharlal qui m√®ne au Market, le temple de Manakula Vinayagar o√Ļ un √©l√©phant b√©nit les gens (cela marche uniquement avec des pi√®ces, pas avec de la nourriture).

Pondich√©ry : Le Market, un march√© indien typique… Pondich√©ry : Avec ses odeurs, ses mouches et ses corbeaux... D√©paysement garanti !

Puis, nous regagnons l'h√ītel par le quartier fran√ßais et la Beach Road, c'est-√†-dire l'avenue Goubert.

Pondichéry : Un des marchands ambulants le long de la Beach Road Pondichéry : L'influence française se ressent jusque dans les loisirs

JOUR 5 (18/07) : Auroville

Aujourd'hui, nous partons √† 10 km de Pondich√©ry visiter la cit√© exp√©rimentale d'Auroville. Elle a √©t√© fond√©e en 1968 par la Fran√ßaise Mirra Alfassa, √©galement surnomm√©e la M√®re, compagne du philosophe indien Sri Aurobindo. Son but √©tait de cr√©er une cit√© universelle o√Ļ les gens puissent vivre en paix et en harmonie, au dessus de toute croyance. Actuellement, 2400 personnes de 50 nationalit√©s diff√©rentes y habitent. Nous d√©cidons donc d'y faire un saut¬†!

Auroville : Le centre d'information avec la maquette du Matrimandir,  le lieu de méditation des Aurovilliens Auroville : Sur le chemin du Matrimandir Auroville : Sur le chemin du Matrimandir Auroville : Le Matrimandir

De retour en ville, nous testons l'Indian Delights, un restaurant tellement local que nous ne parvenons pas à comprendre la carte. Amusés, nos voisins indiens finissent par choisir à notre place !

Pondichéry : L'Indian Delights et ses spécialités indiennes Pondichéry : L'Indian Delights et ses spécialités indiennes

JOUR 6 (19/07) : Tanjore (Thanjavur)

Pour cette 6e¬†journ√©e, nous voulions faire une halte √† Kumbakonam. Mais cela s'av√®re plus compliqu√© que pr√©vu (pas de bus directs, temples et h√©bergements en dehors de la ville…). Du coup, nous continuons jusqu'√† Tanjore. Sur la route, nous assistons √† une dr√īle de manifestation : parmi la foule et les tambours, nous apercevons un char avec trois hommes enti√®rement immobiles, suspendus par des crochets. Est-ce une c√©r√©monie fun√©raire, une procession religieuse, un rite de passage¬†?

De Pondichéry à Tanjore, nous assistons un événement surprenant Sur un char, trois hommes entièrement immobiles sont suspendus par des crochets

Après ces 8h de bus qui nous laissent encore perplexes, nous arrivons à destination. Nous déposons nos bagages à l'Ashoka Lodge, avant d'aller visiter le Brihadishvara Temple, autrement dit le Big Temple.

Tanjore : Le Brihadishvara Temple, autrement dit le Big Temple Tanjore : D√©di√© √† Shiva, on y retrouve son nandi (taureau) dans la cour¬†Tanjore : De nombreux indiens y viennent se recueillir et prier…¬†Tanjore : Mais aussi se reposer

JOUR 7 (20/07) : Tiruchirapally (Trichy)

Avec quelques g√Ęteaux en poche, nous rejoignons Tiruchirapally (1h30 de bus depuis la new station) o√Ļ nous optons pour une chambre √† l'h√ītel Arun. Puis, souhaitant manger local, nous commandons un "special meal" au Vasanta Bhavan. Et √ßa, pour √™tre sp√©cial, c'√©tait sp√©cial… Nos palais et estomac s'en souviennent encore¬†! Motiv√©s donc, nous prenons le bus n¬į1 jusqu'√† son terminus afin de d√©couvrir les temples Srirangam et Tiruvanaikaval, construits √† 8 km du centre, sur un √ģlot.

Tiruchirapally : Le temple de Srirangam Tiruchirapally : Le temple de Srirangam Tiruchirapally : La vue depuis les toits-terrasses Tiruchirapally : Là aussi, il est possible de se faire bénir par un éléphant

Direction ensuite le Rock Fort qui offre une vue panoramique sur toute la ville. Mais pour en profiter, il faut d'abord monter les 437 marches !

Tiruchirapally : La vue depuis le Rock Fort Tiruchirapally : La vue depuis le Rock Fort

JOUR 8 (21/07) : Madurai

Nouveau jour, nouveau lieu¬†! C'est parti pour Madurai (3h de bus). Une fois sur place, nous choisissons de descendre au Rathna Residency (25€ la nuit), un h√ītel plut√īt chic avec voituriers, bagagistes… En effet, nous avons besoin de retrouver un peu de calme et de confort, c'est-√†-dire dormir dans une chambre insonoris√©e avec des draps propres... Les affaires pos√©es, nous nous rendons dans l'un des temples les plus c√©l√®bres du pays, le Sri Meenakshi.

A savoir : Une tenue "correcte" est exigée (les jambes et les épaules doivent être recouvertes), les chaussures et chaussettes doivent rester à l'extérieur ainsi que les appareils photos et téléphones. Pour s'en assurer, chaque touriste est fouillé scrupuleusement.

Madurai : Le Sri Meenakshi Temple Madurai : Rathi, la déesse de l'amour, chevauchant une oie, dans le mandapa aux Mille Colonnes
Madurai : Ganesh et sa mère Parvati dans le mandapa aux Mille Colonnes Madurai : Le Sri Meenakshi Temple vu depuis les toits des boutiques

JOUR 9 (22/07) : Kumily

Bien repos√©s, nous quittons l'Etat du Tamil Nadu pour le Kerala, et plus pr√©cis√©ment la petite ville de Kumily (4h de bus). Nous arrivons sous la pluie. Nous faisons alors appel √† un rickshaw pour rejoindre le Coffee Inn, o√Ļ nous avons la chance de pouvoir s√©journer dans la cabane dans l'arbre (6€ la nuit).

Kumily : Notre cabane dans l'arbre au Coffee Inn Kumily : Notre cabane dans l'arbre au Coffee Inn

Motivés, nous retournons ensuite nous balader dans le centre, avant de passer la soirée à l'Ebony's café autour d'un poulet au curry avec son riz à la coco et d'un milkshake à la banane.

JOUR 10 (23/07) : Kumily et la réserve naturelle de Periyar

Rien de tel pour bien d√©marrer la journ√©e qu'un petit-d√©jeuner consistant au Bamboo Caf√©¬†! Nous sommes ainsi par√©s pour 1h de promenade √† dos d'√©l√©phant (9€ pour 2 avec Elephant Junction).

Kumily : Notre guide avec notre √©l√©phant Kumily : C'est parti pour 1h de promenade √† dos d'√©l√©phant… Kumily : ... dans les plantations de poivre et de cardamome Kumily : Et apr√®s l'effort, le r√©confort !

Puis, direction la réserve naturelle de Periyar, afin de faire un tour en bateau sur le lac.

Kumily : La r√©serve naturelle de Periyar Kumily : Nous profitons de la vue en attendant le bateau de 13h45 Kumily : Le lac… Kumily : Et ses quelques animaux !

JOURS 11 et 12 (24 et 25/07) : Fort Cochin

Apr√®s 6h de route plut√īt mouvement√©es, nous arrivons en d√©but de soir√©e¬†√† Fort Cochin.

Nous prenons alors¬†une chambre propre et douillette chez Henri's Anchorage. Puis, le lendemain, nous partons¬†d√©couvrir cette¬†presqu'√ģle,¬†et¬†notamment le Dutch Palace, la synagogue, le port et ses p√™cheurs… Sans oublier, le Kerala Kathakali Centre, un petit th√©√Ętre¬† o√Ļ nous assistons au maquillage des artistes et √† un spectacle de kathakali, typique de cet √©tat du Kerala¬†!

A noter : Certains commerçants payent les chauffeurs de rickshaw (en argent ou en essence) afin de ramener des touristes dans leur boutique. Les plus malins d'entre eux proposent ainsi de vous emmener gratuitement à travers toute la ville si vous acceptez de visiter un ou deux magasins. 

Fort Cochin : Les filets chinois… Fort Cochin : ... une technique de p√™che qui fait ses preuves Fort Cochin : Un spectacle de kathakali

JOUR 13 (26/07) : Allepey

Il est temps pour nous de quitter Fort Cochin au profit d'Alleppey, la petite Venise indienne (2h de bus). Sur place, nous peinons à trouver un hébergement. Nous revenons alors à la gare discuter avec les rabatteurs. L'un d'entre eux nous conduit au Gowri Heritage Residence. Le cadre est sympa, les tarifs corrects, mais les bungalows ne sont pas très cleans. Ce n'est pas grave, cela fera l'affaire pour la nuit. Nous empruntons ensuite des vélos pour rejoindre la plage de sable blanc. Attention, par endroit, la circulation est tellement dense que cela peut être périlleux !

Allepey : La plage de sable blanc Allepey : Des hommes qui jouent sur la plage

De retour √† l'h√ītel, nous croisons Marine et Julien, deux fran√ßais que nous avions rencontr√©s par hasard √† Mahabalipuram et √† Madurai. Signe du destin¬†? En tout cas, nous d√©cidons de faire¬†ensemble la croisi√®re en houseboat, une¬†excursion incontournable dans la¬†r√©gion.

JOUR 14 (27/07) : Allepey

Ça y est, c'est parti pour 24h de bateau sur les backwaters !

Allepey : Notre houseboat Allepey : Le capitaine Allepey : Un snakeboat race avec une quatre-vingtaine de rameurs Allepey : Des pêcheurs Allepey : L'un de nos repas à bord Allepey : La vue depuis la terrasse du 1er étage

JOURS 15 et 16 (28 et 29/07) : Varkala

Il est 9h lorsque nous retournons¬†√† l'embarcad√®re. Nous d√©cidons alors d'aller √† Varkala (3h de bus), o√Ļ nous optons pour¬†l'h√ītel Jicky's, qui est situ√©¬†dans les terres, √† seulement 5 min √† pied de la falaise. Nous consacrons ainsi les deux jours qui suivent √† ce merveilleux programme : balade, resto, plage et farniente !

Varkala : La falaise, la Papanasham beach et la mer d'Oman Varkala : La falaise, la Papanasham beach et la mer d'OmanVarkala : La plage Varkala : La plage

JOUR 17 (30/07) : Trivandrum (Thiruvananthapuram)

Après un succulent milkshake au Café del Mar, nous partons à la gare ferroviaire prendre le train de 13h30 à destination de Trivandrum. En effet, nous avons décidé d'y passer la nuit avant de nous envoler pour le Sri Lanka.

JOUR 18 (31/07) : Direction le Sri Lanka

De bonne heure et de bonne humeur, nous rejoignons l'a√©roport. Mais au moment de passer le service de l'immigration, le douanier questionne longuement Seb sur notre parcours en Inde, nos billets d'avion, nos dates de voyage… Un vrai interrogatoire¬†! Heureusement, au bout de 10 interminables minutes, il nous laisse quitter le pays.

Une fois au Sri Lanka, nous¬†prenons un bus pour Kurugenala puis un autre pour Dambulla. Nous terminons cette journ√©e au Healy Tourism Inn, une modeste maison d'h√ītes appartenant √† une famille tr√®s accueillante.

JOUR 19 (01/08) : Dambulla / Sigiriya

Pour cette 1√®re visite de l'√ģle, nous commen√ßons par le temple d'Or de Dambulla et ses fameuses grottes.

A savoir : Si vous voulez éviter de faire l'aller-retour inutilement, pensez à acheter votre ticket d'entrée avant de monter l'escalier à gauche.  

Dambulla : Le temple d'Or Dambulla : Des singes, le long du chemin qui mène aux grottes Dambulla : L'intérieur des grottes Dambulla : Bouddha allongé

Direction ensuite l'un des plus beaux sites archéologiques du pays : Sigiriya. Issu d'un bouchon de lave d'un volcan éteint, ce rocher de 370 m de hauteur offre une vue panoramique sur les environs.

Sigiriya : Le rocher du lion Sigiriya : La vue depuis rocher du lion

JOUR 20 (02/08) : Polonnaruwa / Minneriya

Nous quittons Sigiriya pour Polonnaruwa, une des villes du Triangle culturel. Nous nous installons au Thisal Guest House et en profitons pour leur louer des vélos afin de vadrouiller dans le site archéologique. Mais lassés de payer nos entrées au prix fort (jusqu'à 100 fois le tarif local), nous préférons nous contenter des alentours.

Polonnaruwa : Le site archéologique Polonnaruwa : Le site archéologique

Nous tombons ainsi sur le Shiva Devale n¬į2, et remarquons que le grillage d'en face est l√©g√®rement ouvert. Nous r√©ussissons √† nous y engouffrer avec les v√©los et commen√ßons √† nous promener dans le site. Mais au bout de quelques minutes, nous croisons un varan d'un m√®tre de long, que nous imaginons √™tre un petit dragon de komodo. Paniqu√©s, nous faisons demi-tour et retournons sur la route principale.

L'après-midi, nous partons découvrir le parc national de Minneriya, réputé pour sa faune et plus particulièrement son grand rassemblement d'éléphants, qui a lieu tous les ans entre mai et septembre.

Minneriya : Le parc national Minneriya : Tous les ans, entre mai et septembre, une soixante d'éléphants se réunit pour se rafraichir autour du lac

JOUR 21 (03/08) : Nilaveli

Nouveau jour, nouveau lieu¬†! Nous rejoignons donc Nilaveli, un petit village au nord, juste en face de Pigeon Island. Sur place, nous avons du mal √† trouver un h√©bergement. Nous faisons alors appel √† un chauffeur de rickshaw qui parvient √† nous d√©goter une chambre √† l'h√ītel Sea Zone. Nous en profitons pour essayer leur restaurant, qui n'est autre qu'une table chez une famille voisine. Un vrai r√©gal¬†! Revigor√©s, nous allons ensuite sur la plage acheter nos billets de bateau et d'entr√©e de l'√ģle, mais aussi louer des palmes, masques et tubas en vue d'explorer les fonds marins (coraux, poissons en tout genre, requins √† pointe noire...).

Direction Pigeon Island Pigeon Island : L'une des plages de l'√ģle Pigeon Island : Des b√©b√©s requins √† pointe noire Pigeon Island : Des jeunes requins √† pointe noire

JOUR 22 (04/08) : Nilaveli

Après que Seb ait plongé une bonne partie de la matinée avec Poséidon Diving Centre, c'est le moment pour nous de partir découvrir le sud du pays.

JOUR 23 (05/08) : Kandy

Malgr√© plusieurs frayeurs sur la route, nous arrivons sains et saufs √† Kandy. Le temps de poser nos affaires √† l'Amaara Lake, et nous nous rendons √† la gare ferroviaire acheter nos billets de train du lendemain pour Haputale. Heureusement que nous anticipons, car il ne reste que quelques places en 3e¬†classe... Nous passons ensuite la journ√©e √† fl√Ęner en ville, dans les boutiques, ou encore autour du lac et du temple de la Dent.

  Kandy : Le temple de la Dent Kandy : Autour du temple de la Dent

JOUR 24 (06/08) : Haputale

8h50, gare de Kandy : malgré la foule, nous parvenons à nous hisser dans un wagon et à trouver un siège. C'est parti donc pour 6h de train à travers de superbes paysages !

Direction Haputale Direction Haputale

Une fois √† destination, nous sommes accueillis par une multitude de rabatteurs. Nous les questionnons pour savoir o√Ļ se situent les h√ītels bon march√© et grimpons ainsi jusqu'au Hyacinthe Cottage. L'endroit est un peu ancien mais le petit papy est adorable.¬†En effet, en plus de nous renseigner sur le parc national d'Horton Plains, il nous aide √† trouver des touristes avec qui y aller pour partager les frais de transport (43€ le mini-van que nous divisons √† 6 et auquel il faut ajouter 15€ d'entr√©e).

Haputale : La salle à manger du Hyacinthe Cottage. Tout le monde peut s'y restaurer !

JOUR 25 (07/08) : Haputale et ses alentours

Apr√®s 1h30 de trajet, nous arrivons √† 6h30 dans le parc national d'Horton Plains. Nous pouvons alors commencer cette fameuse randonn√©e qui m√®ne au bout du monde…

Horton Plains : C'est parti pour 9 km de marche (de 3 à 4h selon les pauses photos)  Horton Plains : Avant que la brume ne tombe, nous passons par le mini World's End, le World's End et la Baker's Fall Horton Plains : Direction le mini World's End Horton Plains : Le World's End Horton Plains : Direction la Baker's Fall Horton Plains : La Baker's Fall

De retour à Haputale, nous prenons un bus pour la Dambatenne Tea Factory afin de visiter l'usine et les plantations de thé environnantes.

A noter : A 7 km de la fabrique, il y a le Lipton Seat. Il est possible d'y aller à pied ou en tuk-tuk.

Haputale : La Dambatenne Tea Factory Haputale : Les plantations de thé Haputale : Des enfants autour des plantations de thé Haputale : Au Sri Lanka, pour être servis, il faut tendre son billet et le mettre sous le nez du vendeur !

JOUR 26 (08/08) : Tissa (Tissamaharama)

Nous profitons de cette nouvelle journ√©e pour rejoindre Tissa, connue pour √™tre la ville de d√©part des safaris dans le parc de Yala.¬†A peine install√©s √† la Sakura Guest House, nous repartons nous renseigner sur les excursions et trouver des touristes avec qui partager les frais de jeep (58€ √† 6 pour les 7h30 avec Ajith Safari Jeep Tours, plus 15€ d'entr√©e). La r√©servation effectu√©e, nous pouvons alors nous d√©tendre.

Tissa : La tour de l'horloge, autrement dit le Big Ben sri lankais Tissa : Le marché

JOUR 27 (09/08) : Tissa et le parc national de Yala

L'aube n'est pas encore levée que nous sommes déjà en route pour le célèbre parc national de Yala (21 km), avec le rêve un peu fou d'y croiser un léopard !

Le parc de Yala Le parc de Yala : Il est r√©put√© pour ses animaux sauvages : ses buffles, ses daims… Le parc de Yala : Ses crocodiles… Le parc de Yala : Ses √©l√©phants… Le parc de Yala : Ses singes… Le parc de Yala : Et ses l√©opards (juste au dessus de la dame) !

En rentrant √† Tissa, nous quittons notre guest-house (trop bruyante) pour l'h√ītel Mihissa. Puis, nous partons nous balader autour du lac. L'occasion de tester un nouveau moyen de transport¬†: le motoculteur¬†!

Tissa : Le lac Tissa : Petit tour en motoculteur ! Tissa : Des singes Tissa : Un dagoba blanc

JOUR 28 (10/08) : Tangalla et ses alentours

Aujourd'hui, direction Tangalla, o√Ļ nous posons nos valises √† la Kingfisher Guest House. Apr√®s un rapide "rice¬†and curry", nous louons un scooter dans une petite boutique en face du Siesta Restaurant. Nous nous rendons ainsi √† Kudawella (12 km), voir l'Hummanaya Blow Hole, un geyser naturel qui surgit entre les falaises lorsque la mer est agit√©e. Nous poursuivons ensuite notre chemin jusqu'√† Dikwella afin de d√©couvrir le temple de Wewurukannala Vihara, c√©l√®bre pour son immense Bouddha (52 m√®tres de hauteur soit 8 √©tages √† monter), mais aussi pour son hall d'horreurs…

Kudawella : L'Hummanaya Blow Hole Dikwella : Le Big Bouddha
Dikwella : Le hall d'horreurs… Dikwella : O√Ļ sont repr√©sent√©s des d√©mons en train de punir des p√™cheurs !

Le soir, nous rejoignons le Turtle Conservation Project. En effet, nous r√™vons d'observer des tortues pondre leurs œufs sur la plage. Nous attendons presque deux heures dans le centre avant d'aller, par petits groupes, assister √† ce merveilleux spectacle.

JOUR 29 (11/08) : Tangalla et ses alentours

N'ayant pas pu le faire la veille, nous profitons de la matinée pour visiter le monastère du rocher de Mulkirigala (18 km). Une fois au sommet, nous empruntons le petit sentier en friche derrière le dagoba, qui conduit à un rocher surplombant la campagne environnante.

Mulkirigala : Le monastère du rocher de Mulkirigala Mulkirigala : La vue depuis le sommet

Nous passons ensuite l'apr√®s-midi sur deux des meilleures plages du coin¬†: la Goyambokka Beach (3 km) et la Mawella Beach (10 km), avant de cl√īturer la soir√©e au Siesta Restaurant.

Tangalla : La Goyambokka Beach Tangalla : Notre dédicace sur le mur du Siesta Restaurant

JOUR 30 (12/08) : Galle et ses environs

Il est temps pour nous de continuer notre p√©riple¬†! Direction donc Fort Galle, et plus pr√©cis√©ment l'h√ītel Weltevreden. Afin d'explorer la r√©gion, nous d√©cidons de louer un scooter. Nous allons ainsi au lac de Koggala pour y d√©couvrir le jardin des plantes (15 km). Toutefois, sur place, des locaux nous affirment qu'il faut prendre le bateau pour y acc√©der et comme les tarifs propos√©s sont assez √©lev√©s, nous pr√©f√©rons y renoncer. Nous nous rendons alors √† la Sea Turtle Farm and Hatchery, un centre qui soigne les tortues de mer malades ou accident√©es et qui prot√®ge √©galement les œufs.

Koggala : La Sea Turtle Farm and Hatchery, avec ses b√©b√©s tortues Koggala : Les enclos de protection des œufs

JOUR 31 (13/08) : Galle et ses environs

Au programme de cette journ√©e¬†: initiation √† l'ancienne tradition de la p√™che sur √©chasse, plage et remparts…

Ahangama : Des pêcheurs traditionnels Ahangama : Moyennant quelques euros, Seb se met à leur place Unawatuna : La Jungle Beach Unawatuna : La Jungle Beach Fort Galle : Les remparts Fort Galle : Les remparts

JOUR 32 (14/08) : Negombo

La fin des vacances se rapprochant à grands pas, nous devons retourner à Negombo. Nous prenons le train de 11h15 pour Colombo (il est tellement bondé que nous restons debout, entassés, pendant les 3h de trajet) suivi du train de 14h30 pour Negombo. Il est 17h passées lorsque nous arrivons enfin au Ceylonica Beach Hotel.

JOUR 33 (15/08) : Negombo

Apr√®s un petit d√©jeuner plut√īt douteux (lait caill√©, beurre tourn√©…), nous allons √† pied jusqu'au Fish Market. L'occasion de faire une pause samoussas et eau de coco¬†!

Negombo : Une petite pause rafra√ģchissante Negombo : Le Fish Market

Nous en profitons ensuite pour fl√Ęner en ville et acheter nos derniers cadeaux.

JOUR 34 (16/08) : Negombo

Nous terminons nos vacances comme nous les avons commencées : avec un joli quiproquo ! La veille au soir, avant de dépenser nos ultimes roupies, nous négocions un rickshaw pour nous emmener à l'aéroport, mais ce matin, pas très réveillés, nous nous trompons de chauffeur. Nous nous en apercevons une fois sur place, au moment de payer, lorsqu'il réclame davantage d'argent. Heureusement, avec quelques explications, il finit par accepter nos 600 derniers roupies. Nous pouvons donc prendre l'avion et rentrer en France ;-)

ūüíĺ

Récit d’un voyage au Maroc

Par elodie

plane

Nouvelle destination, nouveau r√©cit¬†! Cette fois-ci, nous traversons la m√©diterran√©e pour rejoindre le Maroc. Un pays fascinant, o√Ļ l'on trouve des sites magnifiques, une population tr√®s accueillante et une cuisine √©poustouflante (tajines et p√Ętisseries nous font d'ailleurs encore r√™ver¬†!).

Nous y avons passé nos vacances de printemps. 15 jours qui nous ont permis de découvrir :

JOUR J (20/04) : Fès

Après 2h d'avion avec easyJet, nous arrivons à l'aéroport de Fès. En sortant, nous devons trouver le fameux bus bleu qui se rend à la gare, dans le quartier de la ville nouvelle. Au bout de plusieurs minutes à attendre à un arrêt qui n'est pas le bon, nous l'apercevons 200 mètres plus loin. Il ne reste plus qu'à courir avec les bagages pour pouvoir monter dedans.

Une fois sur place, nous cherchons un h√©bergement correct √† prix raisonnable. Mais l√† encore, nous rencontrons quelques difficult√©s (tout est complet ou trop cher pour nous). Si nous avions su, nous aurions r√©serv√© depuis la France¬†! Faute de mieux, nous acceptons une chambre √† l'h√ītel Kairouan (√† √©viter car m√™me si l'accueil est sympa, les chambres sont trop sales).

Les affaires enfin pos√©es, nous en profitons pour aller d√ģner et nous balader autour de l'avenue Hassan II.

Fès Fès : La ville nouvelle

JOUR 1 (21/04) : Fès

Avec quelques p√Ętisseries marocaines en guise de petit-d√©jeuner, nous sommes par√©s √† visiter la ville. Nous commen√ßons par le quartier juif "F√®s-El-Jedid", avant de nous perdre dans les ruelles de la c√©l√®bre m√©dina.

F√®s¬†F√®s : Le quartier juif "F√®s-El-Jedid"F√®s¬†: Le quartier juif "F√®s-El-Jedid"¬†¬†F√®s¬†: Les tanneries Chouara au cœur de la m√©dina
F√®s¬†: Les tanneries Chouara au cœur de la m√©dina¬†F√®s¬†: Un magasin de tapis

Apr√®s une matin√©e √† arpenter souks, monuments, tanneries et magasins en tout genre, nous demandons √† un vendeur de tapis s'il conna√ģt une bonne adresse locale. Il nous recommande les tajines¬†du restaurant Berrada, sur la place Sagha. Un d√©lice¬†! Revigor√©s, nous pouvons alors nous aventurer sur les hauteurs de la ville autour des tombeaux de m√©rinides.

Fès : Les tombeaux mérinides  Fès : Ils offrent une vue imprenable sur toute la ville

JOUR 2 (22/04) : D'Azrou à Khénifra, en passant par les sources d'Oum-er-Rbia

Afin de faciliter nos d√©placements, nous avons lou√© une voiture aupr√®s d'Europcar (440€ les 12 jours). Une fois en sa possession, nous partons en direction d'Azrou, pour aller approcher les singes Magots au C√®dre Gouraud.

En route pour Azrou  Azrou : Les singes Magots au Cèdre Gouraud Azrou : Les singes Magots au Cèdre Gouraud Azrou : Le Cèdre Gouraud

Nous empruntons ensuite la "route touristique des C√®dres"¬†dans le but de passer par A√Įn-Leuh et de nous rendre aux sources d'Oum-er-Rbia par la montagne.

C'est parti pour les sources de l'oued Oum-er-Rbia ! Les sources de l'oued Oum-er-Rbia

Puis, nous terminons cette journ√©e par le march√© de Kh√©nifra et le restaurant Chez Aziz, juste √† c√īt√© de l'h√ītel El Kamar, o√Ļ nous logeons.

JOUR 3 (23/04) : De Khénifra à Er-Rachidia, en passant par Midelt et les gorges du Ziz

Un long trajet nous attend aujourd'hui ! Direction donc Midelt pour y déjeuner.

De Khénifra à Midelt  De Khénifra à Midelt

Sur place, nous sommes alpagu√©s et poursuivis par des vendeurs de tapis. Nous nous cachons alors dans un petit restaurant typique comme nous les aimons. Nous retournons ensuite √† la voiture o√Ļ un faux vendeur de place de parking nous attend. Il veut que nous lui payions le temps qu'il a pass√© √† surveiller notre carrosse. Nous lui expliquons qu'il se garde tr√®s bien tout seul et que nous ne c√©derons pas. Il menace d'appeler la police, ce que nous l'encourageons √† faire. Du coup, il laisse tomber et part f√Ęch√©. Nous pouvons ainsi continuer notre chemin vers Er-Rachidia et traverser les fameuses gorges du Ziz.

Les gorges du Ziz Les gorges du ZizLes gorges du Ziz, vues depuis les hauteurs Sur la route d'Er-Rachidia

JOUR 4 (24/04) : D'Er-Rachidia à Merzouga, en passant par la source bleue de Meski

Arm√©s de quelques p√Ętisseries marocaines, nous quittons l'h√ītel Le France pour le sud du Maroc. Nous profitons de cet itin√©raire pour nous arr√™ter √† la source bleue de Meski.

Des p√Ętisseries marocaines¬†La source bleue de MeskiSur la route de Merzouga¬†Sur la route de Merzouga

Une fois √† Merzouga, nous sommes interpell√©s par quelques rabatteurs. L'un d'entre eux nous propose un tour √† dos de dromadaire avec une nuit sous une tente berb√®re pour 250 Dh/personne (soit 23€), avec l'auberge La Tradition qui figure dans notre guide. Apr√®s avoir compar√© les prix, nous acceptons. Nous le suivons alors jusque l√†-bas. Sur place, comme nous sommes les seuls touristes √† prendre cette excursion pour le soir m√™me, le patron veut que nous payions plus cher. Nous refusons et mena√ßons de partir. Au bout de 30 minutes de n√©gociation, nous parvenons √† rebaisser le prix √† 275 Dh/personne (25€).

C'est parti pour 1h de dromadaire, ce qui est largement suffisant pour nos petits fessiers !¬†Le fameux erg Chebbi (27 km et 7 km de large)La vue depuis l'erg Chebbi¬†Le coucher de soleil depuis l'erg ChebbiNotre tente berb√®re avec notre sympathique guide Sa√Įd¬†Un fabuleux tajine pr√©par√© par Sa√Įd

JOUR 5 (25/04) : De Merzouga à Tineghir, en passant par la palmeraie de Jorf

Après une courte nuit, nous assistons au lever de soleil sur l'erg Chebbi avant de quitter définitivement ce havre de paix.

Le lever de soleil depuis l'erg Chebbi Retour à Merzouga

De retour à l'auberge, le petit-déjeuner nous est offert et une chambre est mise à notre disposition pour que nous puissions nous doucher et nous reposer. Requinqués, nous partons ensuite vers Tineghir, via Erfouf et Tinejdad. Nous profitons du trajet pour découvrir la palmeraie de Jorf ainsi que les puits issus du système d'irrigation Khettara.

Contre la promesse de lui faire un peu de pub, Bachir nous fait d√©couvrir son puits¬†Il nous explique m√™me le fonctionnement…¬†… Avant de nous emmener dans les galeries souterraines¬†Balade dans les galeries souterraines

Une fois √† Tineghir, nous posons nos bagages √† la maison d'h√ītes "Retour au calme" o√Ļ nous y commandons un tajine Kefta, un pur r√©gal¬†! Nous pouvons alors poursuivre notre d√©couverte du Maroc par les gorges de Todgha (√† 15 km de l√†).

Les gorges du Todgha Les gorges du Todgha

Nous revenons ensuite sur nos pas pour terminer cette journ√©e par la palmeraie de Tineghir suivie d'une omelette berb√®re dans notre maison d'h√ītes. Hum, un vrai d√©lice¬†!

Tineghir : La palmeraie

Petite pause √† la maison d'h√ītes "Retour au calme"¬†Une omelette berb√®re

JOUR 6 (26/04) : De Tineghir à El-Kelaa des M'Gouna, en passant par les gorges du Dadès

Aujourd'hui, direction des gorges du Dadès. Longues de 25 km, elles figurent parmi les plus belles du pays.

Les gorges du Dadès Les gorges du DadèsLes gorges du Dadès Les gorges du Dadès

Apr√®s plusieurs heures de balade, nous partons pour El-Kelaa des M'Gouna. Nous nous arr√™tons √† l'h√ītel Aflafal avant d'aller visiter la coop√©rative du Poignard. En plus d'y trouver des lames de toutes sortes et de voir comment elles sont fabriqu√©es, il y a √©galement de nombreuses boutiques de bijoux. C'est ici que se fournissent les commer√ßants des alentours. C'est donc l'endroit id√©al pour se faire plaisir √† moindre co√Ľt.

El-Kelaa des M'Gouna : La coopérative du Poignard El-Kelaa des M'Gouna : La coopérative du Poignard

JOUR 7 (27/04) : D'El-Kelaa des M'Gouna à Ouarzazate, en passant par la palmeraie de Skoura

Au programme de cette 7e journée : la vallée des Roses. Comme nous sommes dans la période de fleurissement (fin avril à juin), nous espérions en voir des champs entiers, mais en vain. Malgré tous nos efforts et la cinquantaine de kilomètres parcourus, nous en verrons davantage au début du chemin, puis ensuite sur la route qui mène à Skoura.

La vallée des roses : L'un des seuls rosiers que nous avons pu trouver La vallée des roses : A la recherche des champs de rosesSkoura : La palmeraie Skoura : La palmeraie

Apr√®s une halte dans la palmeraie de Skoura, nous rejoignons Ouarzazate o√Ļ nous prenons une chambre √† l'h√ītel Royal. Les affaires pos√©es, nous pouvons alors d√©couvrir la ville.

JOUR 8 (28/04) : Ouarzazate et ses alentours

Ayant oubli√© des v√™tements √† El-Kelaa des M'Gouna, les r√©ceptionnistes des 2 h√ītels se mettent en lien pour les faire rapatrier via un taxi collectif que nous devons retrouver √† 12h √† la gare routi√®re. En attendant, nous partons visiter la kasbah de Taourirt.

Ouarzazate : La kasbah de Taourirt  Ouarzazate : La vue depuis la kasbah de TaourirtOuarzazate : L'intérieur de la kasbah de Taourirt Ouarzazate : Heureusement que nous ne sommes pas bien grands !

Midi, nous devons trouver un Youssef parmi tous ces chauffeurs de taxi. Heureusement, nous avons son num√©ro de portable et pouvons l'appeler. Il est bien l√† avec mon colis express. En moins de 24h et pour seulement 3€, je r√©cup√®re mes affaires. Quelle efficacit√©¬†! Soulag√©s, nous continuons cette journ√©e par 2h de quad autour des d√©cors de cin√©ma avec Quads amis de d√©sert.

Ouarzazate : C'est parti pour 2h de quad !  Ouarzazate : Petit tour en quad autour des décors de cinémaOuarzazate : Petit tour en quad autour des décors de cinéma Ouarzazate : Et après les décors de cinéma, pause autour de la kasbah de Tifoultoute

Puis, direction l'oasis de Fint, à 15 kilomètres d'Ouarzazate.

En route pour l'oasis de Fint Oasis de Fint : Pour y parvenir, il faut traverser un paysage lunaireOasis de Fint : L'oued Oasis de Fint : Un décor de cinéma

JOUR 9 (29/04)¬†: D'Ouarzazate √† Marrakech, en passant par A√Įt-Benhaddou et le Haut Atlas

Toujours avec quelques p√Ętisseries marocaines en guise de petit-d√©jeuner, nous poursuivons notre d√©couverte du Maroc. Cette fois-ci, nous allons √† A√Įt-Benhaddou, l'un des ksour les mieux pr√©serv√©s du pays.

A savoir : Juste après l'entrée "officielle" qui est payante en raison d'un droit de passage dans des maisons privées, il existe un chemin gratuit qu'il faut prendre à l'aller comme au retour pour ne payer pas cette fameuse taxe de visite. N'hésitez pas à demander de l'aide aux habitants.

Des p√Ętisseries marocaines¬†A√Įt-Benhaddou : Le ksar, autrement dit "le village fortifi√©"A√Įt-Benhaddou   : L'int√©rieur du ksar¬†A√Įt-Benhaddou : La vue depuis le ksar

Cette excursion terminée, nous continuons notre route vers Marrakech et traversons ainsi le Haut Atlas.

Le Haut Atlas Le Haut Atlas

JOUR 10 (30/04) : Marrakech

Rien de tel pour bien d√©marrer la journ√©e qu'un petit-d√©jeuner offert par l'h√ītel Toulousain o√Ļ nous logeons. Nous pouvons alors partir explorer la m√©dina. Nous rejoignons tout d'abord la place Jemaa-el-Fna avant de nous aventurer dans les souks Semmarine et El-Kebir.

Marrakech : Petit-d√©jeuner √† l'h√ītel Toulousain¬†Marrakech : Les souks

Nous arrivons ainsi au musée de Marrakech (un ancien palais transformé en lieu d'exposition) et à la médersa Ben-Youssef (une ancienne école coranique).

 Marrakech : Le musée de Marrakech Marrakech : Le musée de MarrakechMarrakech : Le musée de Marrakech Marrakech : La médersa Ben-YoussefMarrakech : La médersa Ben-Youssef Marrakech : La médersa Ben-Youssef

Puis, par les ruelles qui mènent à la fontaine Mouassine, nous redescendons sur la place principale. Nous en profitons alors pour nous promener autour du minaret de Koutoubia et dans le Cyber Parc, avant de revenir y passer la soirée.

Marrakech : Sur la place Jemaa-el-Fna, Seb se transforme en marchand de fruits…¬†… Puis en charmeur de serpentsMarrakech : Apr√®s 17h, la place Jemaa-el-Fna s'anime¬†Marrakech : Apr√®s 17h, la place Jemaa-el-Fna s'anime

JOUR 11 (01/05) : Marrakech

Aujourd'hui, direction la ville nouvelle Gu√©liz et plus particuli√®rement le jardin Majorelle. Un lieu o√Ļ v√©cut le peintre Jacques Majorelle et qui fut restaur√© par Pierre Berg√© et Yves Saint-Laurent. D'ailleurs, √† la mort de ce dernier, ses cendres y ont √©t√© dispers√©es et une st√®le comm√©morative y a √©t√© √©rig√©e.

Marrakech : Le jardin Majorelle dans le quartier de Guéliz Marrakech : Le jardin Majorelle dans le quartier de Guéliz

Nous terminons ensuite cette journée dans la médina, près des tombeaux saadiens et de la place Jemaa-el-Fna.

Marrakech : Les tombeaux saadiens Marrakech : Les tombeaux saadiens

JOUR 12 (02/05) : De Marrakech à El Kelaa des Sraghna en passant par Ouzoud

Nouveau jour, nouvelle destination¬†! C'est parti pour Ouzoud et ses magnifiques cascades. Sur place, de nombreux rabatteurs essayent de nous diriger vers des parkings payants. Nous √©chappons √† cette fr√©n√©sie en prenant les directions oppos√©es. Nous passons ainsi sur le pont √† droite et nous nous garons en face de l'h√ītel Le France. De l√†, et en √† peine 2 minutes, nous arrivons juste au-dessus des chutes d'eau.

Ouzoud : Les cascades vues d'en haut  Ouzoud : Elles mesurent 110 mètres de hauteurOuzoud : Il est possible de les approcher en bateau  Ouzoud : Un singe Magot

Après une bonne balade autour des cascades, nous prenons la route de Casablanca. Nous dormons alors sur le trajet dans la ville d'El Kelaa des Sraghna.

Sur la route d'El Kelaa des Sraghna

JOUR 13 (03/05) : D'El Kelaa des Sraghna à Casablanca

√áa y est, les vacances se terminent… Il est temps de rejoindre Casablanca. Une fois la voiture rendue et les affaires d√©pos√©es √† l'h√ītel Coli, nous partons visiter la ville. Nous commen√ßons par la gigantesque mosqu√©e Hassan II avant de d√©guster le traditionnel couscous du vendredi¬†!

Casablanca : La mosquée Hassan II et son immense minaret (200 mètres de hauteur) Casablanca : L'intérieur de la mosquée avec son toit ouvrantCasablanca : La salle des ablutions Casablanca : L'un des hammams

Nous poussons ensuite jusqu'aux tours du Twin Center. Puis, nous cl√īturons¬†cette journ√©e dans le centre-ville et plus particuli√®rement dans le march√© central.

JOUR 14 (04/05) : Casablanca

Plus que quelques heures avant le d√©part… Nous achetons nos derniers cadeaux (des p√Ętisseries marocaines, bien entendu¬†!), avant de prendre le train qui se rend √† l'a√©roport et de rentrer en France.

Retour en France

Merci Agnès et Marc pour nous avoir prêté votre guide du Routard ;-)

R√©cit d‚Äôun voyage de 5 jours √† Londres (n¬į2)

Par elodie

plane

Trois ans apr√®s la visite des grands classiques londoniens, nous sommes retourn√©s 5 jours √† Londres pour y d√©couvrir son c√īt√© atypique voir insolite. Nous avons √©t√© h√©berg√©s √† Enfield (au nord) par nos amis fran√ßais Emilie et Ansuf, qui vivent l√†-bas depuis plus de 5 ans.

JOUR J (7/11) : Go to London

Cette fois-ci, pas de volcan islandais ! Nous pouvons donc prendre l'avion de Dinan avec la compagnie low-cost Ryanair. En √† peine 1h, nous rejoignons Ansuf qui nous attend √† l'a√©roport avec un taxi. Les vacances peuvent enfin commencer…

JOUR 1 (8/11) : Le quartier de Camden Town

Pour cette 1√®re journ√©e, nous partons d√©couvrir Camden Town, un quartier r√©put√© extravagant. Nous profitons de notre passage dans la gare ferroviaire de King's Cross pour nous arr√™ter au quai secret 9 ¬ĺ. C'est de l√† que part le train d'Harry Potter pour emmener les apprentis sorciers au coll√®ge Poudlard. L'occasion de faire une s√©ance photo quelque peu originale !

Le quai secret 9 ¬ĺ d'Harry Potter ¬†Seb qui essaye de passer √† travers le mur

Direction ensuite le métro.

Le London Underground, autrement dit le "Tube" Une caméra anti-pigeons !

Une fois à Camden Market, nous démarrons notre visite par l'un des 5 marchés : le Buck Street Market, reconnaissable par ses façades plus originales les unes que les autres.

Buck Street Market Buck Street MarketBuck Street Market Buck Street Market

Puis, apr√®s un d√©jeuner chinois au Max Orient, nous continuons √† fl√Ęner dans les march√©s de Camden Lock, Stable Market (anciennes halles) et Camden Lock Village.

Camden Lock Camden LockLe cyberdog, un incontournable du Stable Market  Le cyberdog, un incontournable du Stable Market

JOUR 2 (9/11) : Madame Tussaud's, Abbey Road, London Eye, Piccadilly…

Un long circuit nous attend aujourd'hui ! Nous débutons cette expédition par le musée de cire de Madame Tussaud's.

A noter : Pour bénéficier de l'offre Combo avec le London Eye et obtenir ainsi 20% de réduction, nous avons acheté nos billets sur Internet plus de 24h à l'avance. 

Le musée de cire de Madame Tussaud's Le musée de cire de Madame Tussaud's

Apr√®s plusieurs heures pass√©es entre personnages de cire, chambre des tortures et cin√©ma 4D, nous nous rendons √† pied¬†jusqu'au c√©l√®bre passage pi√©ton d'Abbey Road, o√Ļ les Beatles ont √©t√© photographi√©s pour la pochette de leur 11√®me album.

Abbey Road et son célèbre passage piéton

Puis, direction le London Eye, qui offre une vue panoramique sur toute la ville.

Le London Eye…¬†… Avec sa vue sur la Tamise, le Palais de Westminster et le Big BenLa vue depuis le London Eye¬†La vue depuis le London Eye

Nous continuons ensuite notre parcours en allant juste √† c√īt√©, derri√®re la gare de Waterloo, √† Leake Street afin de d√©couvrir le¬†Banksy Tunnel. Un lieu insolite qui attire beaucoup de street artistes, amateurs ou confirm√©s¬†!

Le Banksy Tunnel Le Banksy Tunnel
Le Banksy Tunnel  Le Banksy Tunnel

Et enfin, pour cl√īturer cette journ√©e, nous nous rendons √† Piccadilly Circus et plus pr√©cis√©ment au M&M's World, le plus grand magasin de bonbons au monde. Comment r√©sister¬†√† la tentation ? En y c√©dant bien s√Ľr¬†!

Piccadilly Circus Le M&M's WorldLe M&M's World Le M&M's World

JOUR 3 (10/11) : Shopping à Haringey

Et oui, s'il y a bien une activité incontournable à Londres, c'est le shopping ! C'est donc à ce merveilleux passe-temps que nous consacrons cette 3e journée. Pour ce faire, nous rejoignons le grand centre commercial de Wood Green, à Haringey.

Après plusieurs heures à arpenter les boutiques, nous décidons de rentrer. Mais, sur le chemin de retour, l'envie nous prend de faire un petit détour par un Krispy Kreme, pour observer les étapes de fabrication des donuts et bien entendu en avaler quelques uns !

Krispy Kreme, le paradis des donuts ! ¬†Le th√©√Ętre des donuts…… o√Ļ l'on peut suivre leur fabrication, √©tape par √©tape¬†Nos donuts

JOUR 4 (11/11) : Greenwich, la Tamise et Regent Street

Nouveau jour, nouveau lieu ! Ultra-motivés, nous partons découvrir l'observatoire royal de Greenwich et son célèbre méridien.

L'observatoire royal de Greenwich  L'observatoire royal de Greenwich
L'horloge qui indique l'heure de Greenwich (GMT) La ligne qui représente le méridien de Greenwich

Nous poursuivons notre visite par la maison de la reine (au pied de la colline) avant d'emprunter l'étrange tunnel sous la Tamise.

L'entrée du tunnel Ouvert en 1902, il relie Greenwich et Island Gardens
Seb dans le tunnel La vue depuis l'autre rive

Une fois de l'autre c√īt√©, nous prenons le m√©tro jusqu'√† Oxford Circus, o√Ļ nous nous baladons sur Regent Street.¬†Nous en profitons pour faire quelques haltes dans des boutiques comme Ferrari ou Hamleys, l'un des plus grands magasins de jouets au monde.

Hamleys, l'un des plus grands magasins de jouets au monde¬†7 √©tages o√Ļ sont expos√©s toutes sortes de jeux (Lego, puzzles, v√©hicules t√©l√©guid√©s…)

 JOUR 5 (12/11) : Enfield

Pour notre derni√®re matin√©e √† Londres, nous restons dans le quartier¬†d'Enfield. Et oui, ce serait dommage de rater l'avion¬†! C'est donc l√†¬†que nous faisons nos ultimes emplettes…

Récit d’un voyage en Indonésie

Par pti-seb

plane
A travers ce 6√®me r√©cit de voyage, nous allons vous emmener sur le plus grand archipel du monde : l'Indon√©sie. Ce pays compte plus de 17 000 √ģles dont 8 000 habit√©es. Impossible donc de tout faire en 1 mois !

 Afficher Voyage en Indonésie sur une carte plus grande

Avant de partir, nous avons fait quelques recherches, questionn√© des amis… Nous avons ainsi choisi de d√©couvrir Java, Bali et les petites √ģles de la Sonde (Lombok, Komodo, Rinca, Flores…)¬†:

Infos pratiques : avion, médicaments...

Afficher / Masquer

L'avion

Pour ce long trajet, nous voulions une compagnie de qualit√© √† prix raisonnable. Nous avons test√© Emirates qui appartient au gouvernement de Duba√Į, et n'avons pas √©t√© d√©√ßus de ses prestations (accueil sympa, repas vari√©s, √©crans individuels avec films r√©cents...).

D'autre part, afin de gagner du temps et de ne pas revenir sur nos pas, nous avons opté pour un vol multi-destinations. Nous sommes arrivés à Jakarta (Java) et repartis de Denpasar (Bali).

Au total, nous en avons eu pour 1100 € en prenant nos billets quasiment 10 mois √† l'avance.

Les indispensables

Outre le passeport qui doit √™tre valable plus de 6 mois apr√®s la date d'entr√©e dans le pays, il faut un visa touristique. La solution la plus simple et la plus √©conomique est de le faire directement sur place dans les a√©roports de Jakarta, Denpasar… (25 US$, 30 jours, renouvelable une seule fois pour 30 jours). Sinon, vous pouvez le faire depuis la France (40 € pour 60 jours).

C√īt√© sant√©, aucun vaccin n'est obligatoire mais il est conseill√© d'√™tre √† jour pour le DTPC (Dipht√©rie-T√©tanos-Poliomy√©lite-Coqueluche), et m√™me d'√™tre immunis√© contre la fi√®vre typho√Įde, les h√©patites A et B, voire la rage et l'enc√©phalite japonaise en fonction des lieux et de la dur√©e du s√©jour. Un traitement antipaludique et des lotions anti-moustiques sont √©galement recommand√©s en dehors des grandes villes et de Bali. Dans tous les cas, n'h√©sitez pas √† consulter un m√©decin avant de partir.

Pour les affaires √† emporter, tout d√©pend de la saison et des endroits visit√©s. En ce qui nous concerne, nous n'avons pris qu'un seul v√™tement chaud (pour aller sur le Mont Bromo √† Java). Nous avons surtout emmen√© des affaires d'√©t√© (maillot de bain, cr√®me solaire, palmes, masque, tuba…). A noter : il n'y a pas besoin d'adaptateur, l'√©lectricit√© est en 220 volts et les prises de courant sont identiques aux prises fran√ßaises.

Jour J (15/07) : Direction Java

Une première pour nous : l'A380 !

Apr√®s 15h de vol et une escale de 4h √† Duba√Į, nous arrivons enfin √† Jakarta, capitale javanaise mais aussi indon√©sienne.

Pour rejoindre le centre, il y a les taxis officiels en bleu, les taxis normaux et les bus appelés Damri (à 200 mètres à gauche en sortant de l'aéroport, ils passent toutes les 30 minutes entre 5h et 19h). Nous choisissons cette dernière solution, plus économique, plus locale mais également parce que ces bus s'arrêtent à la gare de Gambir. En effet, comme nous ne souhaitons rester qu'une journée à Jakarta, nous devons y faire un saut afin de réserver nos billets de train du lendemain soir pour Jogjakarta.

A savoir : plusieurs trains desservent cette ville. Ceux qui partent de Pasar Senen sont moins chers mais apparemment moins confortables, alors qu'il y a 3 classes possibles à Gambir (économique, business et exécutive). Sachant que nous allons dormir dans le train, pour seulement quelques euros de plus, nous préférons nous offrir le haut de gamme.

Les billets en poche, nous prenons un bajaj (une sorte de tuk-tuk, typique de Jakarta) pour nous rendre √† l'h√ītel Tune, que nous avons r√©serv√© depuis la France.

Jakarta : Notre chambre √† l'h√ītel Tune La salle de bain

Jour 1 (16/07) : Jakarta

Apr√®s une nuit bien m√©rit√©e, nous d√©couvrons les rues bond√©es de la capitale. Il y a des gens, des scooters, des voitures et des camions partout… Pour pouvoir passer, il faut sans cesse alterner entre les trottoirs et la route, en faisant attention de ne pas y laisser un bras ou deux !

Au bout d'une heure dans cette jungle urbaine, nous partons visiter le quartier de Kota puis le port. Nous empruntons le RER javanais avant de continuer √† pied et de nous perdre dans des ruelles plut√īt surprenantes…

Jakarta : Les embouteillages Jakarta : Les eaux polluées et un homme qui dort sous le pont Jakarta : Les décharges à ciel ouvert Jakarta : Le port

Nous prenons ensuite un bajaj pour rejoindre le quartier chinois de Glodok et notamment le marché de Petak Sembilan, réputé pour ses grenouilles et ses insectes vendus vivants. Nous poursuivons notre périple par Jin de Yuan, l'un des plus importants temples bouddhiques de la ville.

Jakarta : Petit tour en bajaj dans les rues de la capitale Jakarta : Le temple bouddhique Jin de Yuan Jakarta : Une jeune femme en train de se recueillir Jakarta : L'intérieur du temple bouddhique Jin de Yuan

Le soir, nous nous rendons à la gare de Gambir afin de prendre notre train de nuit à destination de Jogjakarta. Et bien que ce soit le plus luxueux, nous avons du mal à dormir à cause de la TV et des lumières qui restent allumées tout le trajet.

Jour 2 (17/07) : Jogjakarta

Nous arrivons √† 4h du matin. Notre objectif premier est donc de finir notre nuit. Une mission qui va s'av√©rer plus difficile que pr√©vu. En effet, nous n'avons pas r√©serv√© d'h√©bergement, et nous nous apercevons rapidement tout est ferm√© ou complet. Moyennant un petit billet, un homme va quand m√™me nous aider dans notre qu√™te. Il nous entra√ģne dans de petites ruelles et nous d√©gote un 1er h√ītel, que nous nous permettons de refuser (vraiment trop sale), puis un 2e que nous d√©clinons pour la m√™me raison, et enfin un 3e que nous finissons par accepter faute de mieux.

Apr√®s quelques heures de sommeil, Seb se l√®ve et part √† la recherche d'un nouvel endroit o√Ļ dormir. Il en trouve un par hasard, et bien que ce ne soit toujours pas un id√©al de propret√©, il est tout de m√™me plus clean que les pr√©c√©dents.

Jogjakarta : La salle de bain, dans le plus propre de nos h√ītels Le lavabo

A savoir : Apparemment, si nous nous √©tions √©loign√©s encore un peu plus de la gare (jusque dans la rue Jl Sosrowijayan), nous aurions pu trouver des h√ītels de meilleure qualit√© pour des prix √©quivalents.

Nous passons ensuite notre matin√©e √† fl√Ęner dans la rue commer√ßante et le march√© de Jl Malioboro. Nous en profitons √©galement pour nous renseigner pour une excursion de 3 jours au Mont Bromo et au Kawah Ijen. Ce sont deux endroits exceptionnels sur l'√ģle de Java. Et sans le savoir, nous tombons sur Mr Tree de Kartika Trekking, une agence recommand√©e dans notre guide, et que nous conseillons √† notre tour. Une fois la r√©servation effectu√©e, il nous sugg√®re plusieurs restaurants sympas. Nous choisissons celui qui est juste √† c√īt√© et y go√Ľtons le Satay (des brochettes de viande avec une sauce aux cacahu√®tes). Un vrai r√©gal !

Nous sommes tellement déconnectés du temps que nous en oublions le Kraton, le gigantesque palais des sultans. Lorsque nous y arrivons, il est plus de 14h et déjà fermé au public. Nous continuons jusqu'au Taman Sari, un parc avec un palais et des bassins d'eau, mais là encore, nous y parvenons trop tard. Nous prenons alors un becak (cyclo-pousse) pour rejoindre le marché aux oiseaux.

Jogjakarta : Des chauves-souris grillées Jogjakarta : Des poussins multicolores Jogjakarta : Domptage de serpent ! Jogjakarta : Une chauve-souris géante

Sur le retour, notre chauffeur nous arrête dans une fabrique de marionnettes. Son but : toucher une commission sur nos achats. Mais pas de chance pour lui, même si nous jouons le jeu, nous ne sommes pas intéressés. Nous préférons nous amuser avec le becak !

Jogjakarta : Une fabrique de marionnettes Jogjakarta : Seb teste le becak, pas si facile que cela à manier !

La nuit tomb√©e, nous revenons dans la rue commer√ßante de Jl Malioboro, o√Ļ les vendeurs de souvenirs ont laiss√© la place aux restaurants de rue.

Jogjakarta : Un restaurant de rue, typique de la ville

Jour 3 (18/07) : Borobudur et ses alentours

Pour cette nouvelle journée, direction le célèbre temple de Borobudur, qui est l'un des plus grands monuments bouddhiques du monde.

Nous décidons d'y aller en transport en commun, ce qui va être plus compliqué que prévu. Effectivement, des locaux nous signalent que les bus directs ont été supprimés. A force de croiser leurs témoignages à celui d'un jeune javanais rencontré la veille, nous comprenons qu'il faut prendre les bus 3a puis 2b jusqu'à la gare de Jombor, et de-là prendre un 3e bus pour Borobudur. 2h de route plus tard et nous arrivons enfin à destination !

Borobudur : Un des plus grands monuments bouddhiques du monde Borobudur : Un des plus grands monuments bouddhiques du monde¬†Borobudur : Seb en pleine s√©ance de m√©ditation¬†Ici plus que partout ailleurs, les touristes asiatiques aiment se faire photographier avec les occidentaux. Une coutume plut√īt surprenante mais finalement assez sympa !

Vue l'heure tardive, nous renon√ßons aux temples de Prambanan. Nous prenons alors un ojek (moto-taxi) pour visiter les environs de Borobudur et aller au Candi Pawon puis au Candi Mendut, o√Ļ r√®gne une statue de 3 m√®tres de haut, repr√©sentant Bouddha avec les pieds sur le sol (ce qui est plut√īt rare).

Dans les environs de Borobudur : Le temple de Pawon Dans les environs de Borobudur : Le temple de Mendut La statue de Bouddha avec les pieds au sol Un arbre gigantesque, juste en face du temple de Mendut

Sur le trajet du retour, nous rencontrons un couple de toulousains. Nous les retrouvons le soir même, et testons avec eux la cuisine locale dans un petit restaurant de rue. Nous y croisons Mr Tree de l'agence Kartika Trekking, qui s'attable avec nous pour nous faire découvrir le vin javanais !

Jogjakarta : Dégustation d'un vin javanais avec les toulousains et Mr Tree

Jour 4 (19/07) : En route pour le Mont Bromo

Apr√®s une courte nuit, nous prenons un minibus qui traverse une bonne partie du pays pour nous d√©poser √† l'h√ītel Sion, non loin du Mont Bromo. Au total, 13h de trajet et une cinquantaine de frayeurs ! Et oui, l√† aussi, ils ne savent pas conduire… Heureusement, nous faisons quelques arr√™ts pour nous remettre de nos √©motions !

Une cuisine, pourvu qu'ils ne nous invitent pas à manger ! Une baignoire avec ses quelques poissons rouges

Jour 5 (20/07) : Le Mont Bromo

Réveillés à 3h du matin, nous partons en jeep au viewpoint, assister au lever du soleil sur le Mont Bromo.

Le Mont Bromo : Lever de soleil

A savoir : Pour appr√©cier pleinement la vue, il faut aller sur le c√īt√© droit (au 2e viewpoint), et en plus du lever du soleil, il faut regarder le Mont Bromo. Ses couleurs changent au fur et √† mesure que le jour se l√®ve. Il faut √©galement bien se couvrir car il y fait tr√®s froid.

Notre chauffeur nous dépose ensuite dans la caldera, au pied des volcans.

Le Mont Bromo : En route pour la caldera Le Mont Bromo : Le volcan juste √† c√īt√© Le Mont Bromo Le Mont Bromo : L'int√©rieur du volcan

L'escapade termin√©e, nous prenons la route en direction du Kawah Ijen. Nous arrivons √† l'h√ītel Kartimore avec plus de 2h de retard. Dommage, nous aurions aim√© visiter les plantations de caf√©, les cascades et les sources d'eau chaude. Seb se contentera de la piscine et du jacuzzi. Le soir, nous rejoignons Marie et S√©bastien, un couple parisien, ainsi qu'Andr√©, un suisse, avec qui nous √©changeons autour de quelques bi√®res.

Nous profitons de notre temps libre pour discuter et boire quelques bières

Jour 6 (21/07) : Le Kawah Ijen

Pour la 3ème fois en 3 jours, nous nous levons aux aurores. Mais ce coup-ci, c'est pour découvrir le Kawah Ijen ! Principal centre d'exploitation de soufre en Indonésie, ce volcan est renommé pour le lac d'acide turquoise qui réside en son cratère. Et bien que médiatisé par Nicolas Hulot et les époux Kraft, il est moins connu que le Mont Bromo. Pourtant, il est tout aussi impressionnant !

Kawah Ijen : Le lac d'acide turquoise au centre du volcan Le soufre sort liquide des tuyaux  Il est ensuite solidifié au contact de l'eau Puis, transporté dans des paniers Avant d'être pesé Chaque mineur en redescend entre 60 à 100 kg, et ce 2 à 3 fois par jour

Cette excursion terminée, nous quittons Java pour le nord de Bali ! Avec Marie et Sébastien, nous prenons un ferry Ketapang-Gilimanuk suivi d'un bus local pour Pemuteran.

C'est parti pour Bali ! Nous laissons derrière nous Java et le Kawah Ijen

Une fois sur place, ils rejoignent l'hébergement qu'ils ont préalablement réservé, tandis que nous partons en chercher un autre. Nous nous arrêtons au Jubawa Home Stay !

Pemuteran : Notre chambre au Jubawa Home Stay La piscine de l'h√ītel

Nous profitons ensuite de la plage, avant de retrouver nos amis parisiens autour d'un spectacle de musiques et de danses balinaises propos√© par leur h√ītel.

Pemuteran : Une plage En plus des bateaux de p√™che, on y trouve des poules, des bœufs… Pemuteran : Un spectacle de musiques… …et de danses balinaises

Jour 7 (22/07) : Pemuteran

Au programme de cette journée : piscine, restaurant, plage, snorkeling... Les vacances, quoi !

Fried chicken et french fries Fried noodles Pemuteran : La ¬ę Reef Gardeners Base ¬Ľ  … qui prot√®ge le corail et la vie aquatique L'endroit est id√©al pour le snorkeling et la plong√©e Mais aussi pour la vue !

Jour 8 (23/07) : Munduk

Nouveau jour, nouvelle destination ! Avec Marie et Sébastien, nous prenons un transport privé pour Munduk. Plus simple et plus rapide que le bus, nous mettons seulement 2h à rejoindre nos hébergements respectifs.

Munduk : Notre chambre au Puri Alam Bali La salle de bain
La terrasse. Idéale pour une pause Thé ! La vue depuis la terrasse

Après avoir repris des forces et armés d'un plan, nous partons dans la jungle à la recherche des fameuses cascades.

Munduk : Nous longeons tout d'abord la rivi√®re Nous parvenons ainsi √† la Red Coral Cascade, o√Ļ il est possible de se baigner
Un visage taillé dans le sol juste devant la Red Coral Cascade  Après 2h de marche, nous arrivons à la cascade Laagan, la plus haute de Bali
Sur le chemin du retour, nous verrons de nombreuses offrandes… … Sans oublier le coucher de soleil sur Munduk

Jour 9 (24/07) : Munduk et ses alentours

En plus des chutes d'eau, Munduk est r√©put√© pour ses rizi√®res, ses lacs et ses temples. Afin d'en profiter pleinement, nous d√©cidons de louer un scooter aupr√®s de notre h√ītel. Nous descendons donc tout d'abord vers le sud et nous perdons volontiers sur des petites routes de montagne.

Munduk et ses rizières Des rizièresDes coqs de combat Du tabac en train de sécher sur le bord de la chaussée

Mais contrairement à ce que nous pensions, il n'y a pas énormément de rizières. Nous en verrons davantage à l'Est de Bali. Nous nous dirigeons alors vers le nord en direction des lacs.

Les alentours de Munduk : Le Danau Buyan¬†Une divinit√© couverte d'offrandes √† l'entr√©e d'un temple, juste √† c√īt√© du Danau Buyan

A noter : il y a beaucoup de singes en bord de chaussée. Et bien qu'ils aient l'habitude des hommes, ils n'aiment pas trop être approchés. Nous en avons fait l'expérience et la déconseillons !

Ils ont l'air mignon comme cela…¬†… Mais c'est parce qu'ils ne vous ont pas couru apr√®s !

Nous poursuivons ensuite notre chemin vers Candikuning. Nous profitons du trajet pour nous arrêter dans un petit restaurant local, avant d'aller au Pura Ulun Danu Bratan, un sanctuaire hindo-bouddhique construit sur l'eau.

Nasi Campur : attention, ça pique un peu ! Les alentours de Munduk : Le Pura Ulun Danu Bratan

En plus d'√™tre atypique, l'endroit est tr√®s sympa puisqu'il est possible de se reposer dans les jardins tout autour du temple, et de d√©couvrir des animaux plut√īt surprenants !

Seb avec un boa…¬†… suivi d'une ¬ę flying fox ¬Ľ (chauve-souris g√©ante)

Ayant encore un peu de temps devant nous, nous d√©cidons d'aller faire un tour du c√īt√© du march√© et des jardins botaniques, avant de retourner √† l'h√ītel. Une fois rentr√©s, nous demandons aux employ√©s s'ils ont une tondeuse pour cheveux, puisque celle de Seb a √©t√© cass√©e dans la soute de l'avion. Apr√®s quelques coups de t√©l√©phone, l'un d'eux propose de nous conduire dans le salon de coiffure d'un village voisin, ce que nous acceptions volontiers !

Munduk : Un salon de coiffure…¬†… Avec Seb en train de se faire couper les cheveux pour 0,50 € !

Jour 10 (25/07) : Tulamben

Comme convenu la veille avec Marie et Sébastien, un chauffeur de taxi passe nous chercher dans nos hébergements respectifs. Tandis qu'il les conduit à Amed, il nous dépose juste avant, à Tulamben. Cette petite ville est réputée pour ses spots de plongée mais aussi pour l'épave du Liberty (un cargo qui a été torpillé pendant la Seconde Guerre mondiale). D'ailleurs, il est possible d'en voir une partie en snorkeling, puisqu'elle est à seulement 40 mètres de la plage.

Ainsi, après avoir posé nos bagages au Tulamben Wreck Divers Resort et pris quelques renseignements pour les plongées en bouteille, nous partons explorer cette célèbre épave avec nos palmes, masque et tuba.

Le soir, en nous baladant, nous tombons sur un centre de plong√©e fran√ßais, qui fait √©galement h√ītel et restaurant, √† des prix beaucoup plus abordables que l√† o√Ļ nous logeons. Donc en plus de r√©server une sortie pour Seb le lendemain, nous y prenons une chambre pour les nuits suivantes.

Jour 11 (26/07) : Tulamben, Tirta Gangga et Jemeluk

De bonne heure et de bonne humeur, Seb se lève pour aller plonger dans l'épave du Liberty. Gorgé de poissons-napoléon, barracudas et même de requins de récifs, le site est tout simplement fabuleux. Conquis par cette 1ère sortie qui lui a permis d'approcher des requins à pointe noire, il programme une nouvelle immersion pour le lendemain matin, non plus dans l'épave mais directement au Shark point !

En attendant, nous louons un scooter pour nous rendre à Tirta Gangga, admirer le fameux palais aquatique.

Sur la route, le paysage est magnifique avec des rizi√®res qui comptent parmi les plus belles de Bali¬†Le TamanTirta Gangga, autrement dit ¬ę le palais aquatique ¬ĽLe TamanTirta Gangga, autrement dit ¬ę le palais aquatique ¬Ľ¬†Le TamanTirta Gangga, autrement dit ¬ę le palais aquatique ¬Ľ

Apr√®s quelques brasses et un d√©jeuner rapide, nous reprenons la direction de l'h√ītel. Sur la route, nous bifurquons au niveau de Culik (juste avant Tulamben) pour rejoindre Jemeluk, un endroit prot√©g√© o√Ļ l'on peut voir des coraux vivants et de nombreux poissons.

Jemeluk : Un lieu idéal pour le snorkeling Des Jukung (bateaux traditionnels de pêche)

Jour 12 (27/07) : Tulamben et la c√īte Est

Nouveau jour, nouvelle plongée ! Cette fois-ci, Seb se rend au Shark Point, dans le but de nager avec des requins, une opération qui sera couronnée de succès.

Nous partons ensuite visiter la c√īte Est de Bali. Nous commen√ßons par Aas, le village le plus √©loign√©, afin d'y voir l'√©pave d'un bateau de p√™che japonais (pour y acc√©der, il faut se garer sur le parking avant l'entr√©e du bourg et descendre les escaliers). Puis, nous revenons progressivement sur nos pas en nous arr√™tant √† Selang, Lipah, Amed...

La c√īte Est de Bali¬†Une plage de sable noir

Apr√®s cette journ√©e ¬ę scooter et plages ¬Ľ, nous sommes press√©s de rentrer nous doucher, mais nous n'avions pas pr√©vu qu'une nouvelle arrivante squatterait notre chambre…

Hum ! Je sens que l'on va bien dormir cette nuit !

Jour 13 (28/07) : En route pour Lombok

Il est temps pour nous de quitter Bali (nous y reviendrons à la fin des vacances puisque notre avion décolle de Denpasar). En attendant, nous partons pour Lombok. A cette fin, nous prenons un bemo pour Amlapura puis un autre pour Padangbai. Nous montons dans le ferry de 13h qui nous dépose à Lembar à 18h15, au lieu de 17h. Un vrai calvaire, surtout quand les locaux qui ont le mal de mer vomissent un peu partout !

A savoir : il existe des bateaux beaucoup plus rapides qui relient les 2 √ģles, mais √©galement beaucoup plus chers (30€ par personne au lieu de 2€).

C'est parti pour Lombok !¬†Attention, dans le ferry, il est possible de louer des matelas pour s'allonger, mais sachez qu'ils les reprennent avant le d√©part… Autant dire que vous aurez pay√© pour rien !

Une fois d√©barqu√©s, nous n√©gocions un transport priv√© pour Senggigi. Lorsque nous y parvenons, notre chauffeur refuse de nous d√©poser devant l'h√ītel ¬ę Raja's Bungalows ¬Ľ. En effet, il nous balade d'agence en agence dans l'espoir que nous achetions des excursions et qu'il touche une commission. Nous avons beau lui expliquer que nous avons d√©j√† r√©serv√© un circuit par Internet et que nous ne prendrons rien de plus, il continue son man√®ge… jusqu'√† ce qu'on hausse le ton ! C'est donc un peu vex√© qu'il finit par nous emmener au bon endroit.

Senggigi : Le Raja's Bungalows Notre maisonnetteLa chambre La salle de bain extérieure

Jour 14 (29/07) : Senggigi

Comme n√©goci√© la veille, le petit-d√©jeuner nous est offert. Nous en profitons pour discuter avec les g√©rants de l'h√ītel et nous nous apercevons ainsi qu'ils vendent des excursions pour Kencana Tour, l'agence que nous avons sollicit√©e par Internet. Tr√®s gentiment, ils se proposent de les appeler pour v√©rifier que tout est ok. Rassur√©s, nous partons d√©couvrir la ville, ses plages et ses marchands ambulants…

Senggigi : Une des plages¬†Seb en train d'√©crire ¬ę No money ¬Ľ pour que les marchands ambulants nous laissent tranquilles

Puis, apr√®s un succulent repas, nous marchons jusqu'au Pura Batu Bolong, qui est consid√©r√© comme le plus joli temple hindou de l'√ģle.

Un plat typique de Lombok Un plat typique de Lombok

Senggigi : L'entr√©e du temple, avec le symbole ¬ę svastika ¬Ľ qui repr√©sente ici l'√©ternit√© et le dieu Ganesh¬†Senggigi : Pura Batu Bolong autrement dit le ¬ę rocher perc√© ¬Ľ
Une divinité couverte d'offrandes Des pêcheurs

Jour 15 (30/07) : Les petites √ģles de la Sonde

Aujourd'hui, commence notre fameux p√©riple de 4 jours/3 nuits en mer ! En effet, apr√®s avoir pay√© l'√©quivalent de 140€ par personne (repas et eau inclus), nous traversons l'√ģle d'Ouest en Est. Nous arrivons ainsi en milieu d'apr√®s-midi au port de Labuhan Lombok, o√Ļ nous attend le bateau qui va nous conduire sur les √ģles de Komodo, Rinca, Flores…

Le bateau qui va nous faire d√©couvrir les petites √ģles de la Sonde¬†Nos provisions pour les 4 prochains jours, sans oublier les poulets vivants (qui nous serviront de repas √† bord)…... Et la bi√®re¬†√áa y est, nous sommes par√©s pour 4 jours en mer !

Jour 16 (31/07) : Les petites √ģles de la Sonde

Apr√®s une 1√®re nuit mouvement√©e, nous nous jetons √† l'eau pour rejoindre l'√ģle de Moyo, traverser sa for√™t et admirer sa magnifique cascade.

L'√ģle de Moyo¬†La cascade au cœur de l'√ģle

Nous partons ensuite découvrir le lac salé de Satonda. Après avoir accosté à la nage, nous remontons à bord de l'embarcation pour y déjeuner tranquillement. Et malgré une mer de plus en plus agitée, nous naviguons jusqu'au lendemain matin !

L'√ģle de Satonda, connue pour son lac sal√©¬†L'un de nos repas dans le bateauLa mer de Flores¬†Le dortoir du bateau

Jour 17 (01/08) : Les petites √ģles de la Sonde

Cette 2e nuit a sans aucun doute √©t√© la pire de toutes. Nous avons √©t√© secou√©s dans tous les sens ! J'ai m√™me failli passer par-dessus bord… C'est donc ravis que nous nous √©chappons du bateau pour faire un peu de snorkeling.

En route pour la Red Beach La Red Beach : L'endroit est idéal pour le snorkeling

Revigorés, nous sommes désormais prêts à affronter les dragons de Komodo. De la famille des varans, ces animaux mythiques peuvent atteindre 3 mètres de long et courir jusqu'à 20 km/h. Espérons qu'il ne nous arrive rien !

Le parc national de Komodo Tr√®s rassurant, la liste des attaques et des d√©c√®s survenus sur les √ģles de Komodo et Rinca
Seb √† c√īt√© d'un dragon de Komodo¬†Heureusement, il semble avoir d√©j√† mang√© et √™tre en pleine digestion

Cette escapade termin√©e, il est temps de d√©jeuner. Les petits poulets qui √©taient √† bord depuis le d√©but sont sacrifi√©s lors de cette √©tape… Mea culpa ! Puis, nous poursuivons notre travers√©e jusqu'√† Kalong Island, o√Ļ avec des bi√®res et du whisky, nous attendons la tomb√©e de la nuit que des milliers de chauves-souris g√©antes sortent de la for√™t pour aller chasser. Le spectacle est assez impressionnant !

Des vendeurs de souvenir. Et oui, même en pleine mer, on est sollicité !   Des milliers de chauves-souris géantes profitent de la nuit pour aller chasser

Jour 18 (02/08) : Les petites √ģles de la Sonde

L'ap√©ro de la veille s'√©tant prolong√© une bonne partie de la nuit, c'est avec seulement quelques heures de sommeil (et un l√©ger mal de t√™te !) que nous d√©barquons sur l'√ģle de Rinca. Au programme : 2h de marche durant lesquelles nous croisons des dizaines de dragons de Komodo, des buffles, des singes…

L'√ģle de Rinca ¬†Un dragon de KomodoUn buffle (qui peut servir de repas aux dragons de Komodo) ¬†Un singe

Nous faisons ensuite une derni√®re session snorkeling √† Kelor Island avant de cl√īturer cette aventure dans un restaurant de Labuanbajo, sur l'√ģle de Flores.

Kelor Island  Ultime plongeon dans la mer de Flores Dernier repas tous ensemble Flores : Le port de Labuanbajo

Jour 19 (03/08) : Retour à Lombok

Ayant peur de manquer de temps, nous n'avons pas souhait√© rester plus d'une soir√©e √† Flores. Nous avons donc achet√© nos billets de retour via Kencana Tour. Ceux-ci comprennent les tickets de bateaux et de bus jusqu'√† Lombok, ainsi que les repas (m√™me s'il ne faut pas compter dessus c√īt√© qualit√© !). Un p√©riple de 24h qui nous permet de traverser la magnifique √ģle de Sumbawa et de rencontrer ses sympathiques habitants.

Jour 20 (04/08) : Gili Air

Nous arrivons √† 9h du matin √† Mataram, la capitale de Lombok. Quelques minutes pour n√©gocier un transport priv√© et nous sommes d√©j√† repartis pour le port de Bangsal, qui dessert les √ģles Gili. Sur place, nous √©vitons les rabatteurs et les arnaques, en achetant un ticket pour Gili Air dans la seule billetterie officielle (elle se trouve sur la plage √† gauche de la piste).

Gili Trawangan, Gili Meno et Gili Air ¬†Un cidomo, autrement les taxis des √ģles

Une fois sur l'√ģle, nous d√©posons nos affaires au Youpy Bungalow dont on nous a fait l'√©loge, et d√©jeunons juste √† c√īt√©, dans un beruga (c'est-√†-dire une paillote) du restaurant Ali Baba.

Gili Air : Le Youpy Bungalow et Restaurant  Notre maisonnette

La chambre  La douche en extérieur

Puis, nous partons d√©couvrir le nord de l'√ģle. Nous nous retrouvons ainsi dans la piscine du Homestay Caf√©, cocktail √† la main, avant de cl√īturer la soir√©e dans une de leurs paillotes sur la plage.

Gili Air : Balade en bord de mer¬†Gili Air : D√ģner dans un beruga du Homestay Caf√©

Jour 21 (05/08) : Gili Air

Apr√®s un petit-d√©jeuner dans un beruga de l'h√ītel, nous nous motivons √† faire le tour de l'√ģle. Une fois au Sud, nous laissons tenter par les sandwiches et les chaises longues du Hikmah's. Un pur bonheur, √† tel point que nous √©changeons notre promenade contre farniente et snorkeling !

Gili Air : La vue depuis les paillotes de notre h√ītel ¬†Gili Air : Balade en bord de mer

Jour 22 (06/08) : Gili Air

En plus d'√™tre paradisiaques, les √ģles Gili sont r√©put√©es pour leurs fonds marins. C'est donc tout naturellement que Seb s'inscrit aupr√®s du Blue Marlin Dive Centre pour une sortie au Shark Point. Mais malheureusement, malgr√© le nom, il ne verra que des tortues !

Gili Air : En route pour le Shark Point  Gili Air : Le Shark Point

De retour sur la terre ferme, nous nous remotivons √† faire le tour de l'√ģle, et cette fois-ci, pour nous √©loigner de toute tentation, nous d√©butons par le Nord. 1h30 plus tard, nous arrivons au m√™me endroit que la veille et pour nous r√©compenser de nos efforts, nous c√©dons aux fameux sandwiches et cocktails du Hikmah's, le tout entre chaises longues et snorkeling !

Jour 23 (07/08) : Gili Meno

Aujourd'hui, direction la petite √ģle voisine : Gili Meno. Pour nous y rendre, nous prenons le bateau public de 8h30 et en moins de 15 minutes, nous y parvenons. Sur place, nous d√©cidons de nous balader autour de l'√ģle. Nous commen√ßons par la r√©serve de tortues, puis comme il fait chaud, nous continuons notre chemin en faisant quelques sessions snorkeling, dont notamment une pr√®s de l'ancien ponton de l'h√ītel Bounty. Avec son √©pave au fond de l'eau et sa myriade de poissons color√©s, le site est extraordinaire !

Gili Meno : La réserve de tortues Gili Meno : Balade en bord de mer

Sur la route qui nous mène ensuite au lac salé, nous découvrons de nombreux lieux abandonnés. Pas étonnant que cela soit si calme par ici !

Gili Meno : Un h√ītel abandonn√© ¬†Gili Meno : Le lac sal√©

Puis, nous revenons pr√®s de l'embarcad√®re, pour pouvoir d√©jeuner mais aussi attendre que le bateau de 16h revienne nous chercher. Enfin, nous cl√īturons cette journ√©e par un massage suivi d'un d√ģner dans un beruga de l'h√ītel. A savoir : Dans les restaurants indon√©siens, et sur les √ģles Gili plus que partout ailleurs, un service de qualit√© est un service lent (il faut compter entre 30 minutes et 1h pour chaque plat). Il est √©galement rare d'√™tre servi en m√™me temps que les autres. Vaut mieux donc ne pas √™tre press√© et savoir anticiper sa faim !

Jour 24 (08/08) : Gili Air

Entre restaurants, cocktails, plages et snorkeling, nous profitons au maximum de notre dernier jour sur l'√ģle...

Jour 25 (09/08) : Retour à Bali

Pour rejoindre Bali et plus pr√©cis√©ment Ubud, nous avons achet√© un forfait qui inclut tous les billets de bateaux et de bus pour cette destination. Nous prenons donc notre ultime petit-d√©jeuner dans une paillote de l'h√ītel, suivi d'un cidomo jusqu'au port.

Gili Air : Dernier petit-d√©jeuner dans un beruga de l'h√ītel ¬†Gili Air : Petit tour en cidomo pour nous ramener √† l'embarcad√®re

Mais sur place, nous comprenons que nous avons rat√© la 1√®re embarcation et donc tous les transports suivants. En effet, mon t√©l√©phone ayant bugg√© la veille, nous avons √©t√© oblig√©s de le r√©initialiser, ce qui a d√©cal√© l'horloge d'une heure √† cause du fuseau horaire de Jakarta. La poisse ! Du coup, ne voulant pas reporter notre d√©part au lendemain, nous r√©cup√©rons une partie de notre argent et prenons le bateau pour Bangsal. Del√†, nous partageons un transport priv√© pour Lembar, et par chance, lorsque nous arrivons au port, le ferry n'est pas encore parti. Avec audace, nous pr√©sentons les billets du forfait que nous avons annul√©s, le contr√īleur n'y voit que du feu et nous pouvons ainsi faire la travers√©e.

Retour √† Bali ¬†Un p√™cheur sur le ferry. Pas s√Ľr que cela morde !

En descendant du bateau, nous montrons une nouvelle fois les fameux tickets, ce qui nous permet de monter dans le minibus qui va √† Ubud. Malgr√© toutes nos p√©rip√©ties, nous nous en sortons plut√īt pas mal puisque nous arrivons √† destination (en ayant d√©pens√© seulement 6€ de plus), mais aussi parce qu'une fois sur place, nous trouvons un super endroit o√Ļ loger ¬ę Le Puri Menara ¬Ľ.

Ubud : Notre maisonnette en forme de petit temple  La chambre

Jour 26 (10/08) : Ubud et ses alentours

Afin de profiter pleinement d'Ubud et de ses alentours, nous d√©cidons de louer un scooter. Pour cela, rien de plus simple, nous allons dans la rue et n√©gocions quasiment avec le premier venu. En moins de 5 minutes, nous en obtenons un pour les 3 prochains jours. Nous commen√ßons alors notre vir√©e par la Monkey Forest, connue pour ses singes qui grimpent sur les touristes et chapardent leurs affaires (portefeuille, lunettes, bijoux…).

Ubud : La Monkey Forest, o√Ļ les singes grimpent sur les touristes, en √©change de quelques bananes ¬†Ubud : La Monkey Forest, o√Ļ les singes grimpent sur les touristes, en √©change de quelques bananes

Direction ensuite Goa Gajah, autrement dit la grotte de l'éléphant (à 2 km d'Ubud). En plus de visiter le site, et sur les conseils de locaux, nous entamons une petite marche dans la forêt avoisinante et ce, jusqu'à la rivière.

Bedulu : La grotte de l'éléphant  Bedulu : Découverte de la forêt près de la grotte de l'éléphant

Cette balade termin√©e, nous rentrons √† Ubud, o√Ļ nous croisons Alex et Hadrien, deux fran√ßais avec qui nous passons la soir√©e.

Jour 27 (11/08) : Ubud et ses alentours

Pour cette nouvelle journée, nous partons à Tampaksiring (à 18 km au nord-est d'Ubud). Ce village donne notamment accès aux sources sacrées et au temple de Tirta Empul.

Tampaksiring : Les sources sacrées de Tirta Empul  Un temple
Une divinité  Des offrandes

Mais, il permet aussi de se rendre au Gunung Kawi, l'un des sites les plus vieux et les plus imposants de Bali.

Tampaksiring : Le Gunung Kawi  Tampaksiring : Le Gunung Kawi Tampaksiring : Les candi (sanctuaires) en forme de statues taillées dans la roche  Tampaksiring : Des personnes en train de se recueillir

Nous sommes de retour √† 14h30 √† Ubud, juste le temps d'aller au Warung Ibu Oka pour commander un cochon de lait r√īti. Hum, un vrai d√©lice ! Et pour dig√©rer, rien de mieux qu'une petite sieste suivie d'un massage et d'un bain au lait de coco et √† la fleur tropicale, fa√ßon Cl√©op√Ętre…

Jour 28 (12/08) : Pura Tanah Lot

Aujourd'hui, direction le Sud Ouest de Bali et plus exactement le Pura Tanah Lot. Nous roulons pendant plus d'une heure avant de trouver ce célèbre temple de la mer, qui est apparemment le plus visité et le plus photographié de Bali.

Sud Ouest de Bali : Le Pura Tanah Lot  Sud Ouest de Bali : Le Pura Tanah Lot

Nous descendons ensuite la c√īte jusqu'√† Echo Beach, et par chance, nous tombons sur une comp√©tition de surf.

Sud Ouest de Bali : Echo Beach  Une compétition de surf

Cette petite escapade terminée, il est temps pour nous de rentrer à Ubud et de redonner le scooter. Dommage, cela sent la fin des vacances !

Jour 29 (13/08) : Ubud

Et voil√†, c'est d√©j√† le dernier jour ! Nous profitons des quelques heures qui nous restent pour terminer les cadeaux. Nous achetons notamment du Kopi Luwak, le caf√© le plus rare et le plus cher au monde. Et pour cause, il est r√©colt√© dans les excr√©ments d'une civette asiatique, ce qui lui donne ce petit go√Ľt si unique… Une fois ces achats termin√©s, nous rejoignons l'a√©roport de Denpasar pour un retour in√©luctable en France.

Une petite notice, au cas o√Ļ vous ayez un doute ?! ¬†Vivement les prochaines vacances !

 

Reportage Envoyé Spécial : La révolution des objets connectés

Par pti-seb

tv
Voici le dernier reportage d'Envoyé Spécial que j'ai eu l'occasion de visionner : La révolution des objets connectés. Celui-ci porte bien entendu sur les objets connectés (pèse personne, bracelet podomètre, domotique ...) qui entourent de plus en plus notre quotidien. Deux problématiques importantes sont soulevées à travers cette vidéo : que deviennent toutes les données collectées et qu'en est-il de la sécurité informatique de ces objets.

Et bien entendu, on est servi en terme de r√©ponses : entre les t√©l√©viseurs LG qui collectent toutes vos informations personnelles (m√™me sur les disques durs et cl√©s USB reli√©s √† la TV) et le maire de Nice qui affirme qu'une carte bancaire ne peut pas √™tre pirat√©e √† partir du moment o√Ļ elle est sur vous ... Bref, du grand lol comme d'habitude !

‚ĚĆ