Demande.tn

🔒
❌
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
Hier — 22 septembre 2017Vos flux RSS

A New York, réunion de concertation sur la Libye entre la Tunisie, l’Algérie et l’Egypte

Par MKJ

Les ministres des Affaires étrangères tunisien, algérien et égyptien, ont eu,  ce vendredi 22 septembre 2017 à New York, une réunion de concertation dans le cadre de la tripartie sur la Libye, en marge des travaux de la 72ème session de l’Assemblée générale de l’ONU. Selon l’agence algérienne APS, cette

Article A New York, réunion de concertation sur la Libye entre la Tunisie, l’Algérie et l’Egypte est apparu en premier sur Webdo Tunisie.

À partir d’avant-hierVos flux RSS

Bizerte : Arrestation d’un Algérien recherché pour appartenance à un groupe terroriste

Par aroua
Bizerte : Arrestation d’un Algérien recherché pour appartenance à un groupe terroriste
Une source sécuritaire a affirmé à nos confrères du quotidien en ligne, AssabehNews, que les unités de la Garde Nationale ont arrêté un Algérien résidant à Bizerte Nord, âgé de 20 ans. Quatre mandats de recherche ont été émis à son encontre. Ce jeune algérien est accusé de vol et d’appartenance à un groupe terroriste.

Economie verte : Une délégation tunisienne en visite à Oran

Par WC

Une rencontre algéro-tunisienne visant à « identifier des pistes de partenariat » dans le domaine de l’économie verte est prévue, ce mardi 19 septembre à Oran, rapporte l’Agence de presse algérienne APS. La délégation tunisienne sera composée de représentants du Projet de coopération euro-méditerranéen « Energie-Emploi-Territoires » (EET), basé en Tunisie, qui entame lundi

Article Economie verte : Une délégation tunisienne en visite à Oran est apparu en premier sur Webdo Tunisie.

La première édition des “Tunisian – Algerian Automotive meeting Days”, à Tunis

Par Raja Bessais

La première édition d’une nouvelle manifestation baptisée “Tunisian – Algerian Automotive meeting Days” sera organisée les 27 et 28 septembre 2017 à la Maison de l’Exportateur à Tunis, dans le cadre du programme promotionnel au profit du secteur de l’industrie automobile.

Initié par le CEPEX, en coordination avec la TAA (Association Tunisian Automotive), cet événement prendra la forme de rendez-vous d’affaires (B to B) avec des professionnels algériens spécialisés dans l’équipement automobile qui seront sélectionnés par la représentation du Cepex à Alger en partenariat avec le ministère de l’Industrie et des mines et la Bourse Algérienne de sous Traitance.

Des visites des sites de production seront programmées le deuxième jour en fonction de l’intérêt des industriels algériens.

Cet événement vise à renforcer la coopération entre les entreprises tunisiennes et algériennes et à prospecter de nouvelles formes de partenariat en synergie avec la stratégie de développement du secteur de l’industrie automobile en Algérie.

A noter que la Tunisie est classée parmi les premiers fournisseurs de l’Union Européenne en faisceaux et câbles, et que le secteur de l’industrie automobile en Tunisie regroupe quelque 267 entreprises spécialisées dans les composants (dont 180 sont totalement exportatrices) et emploie près de 80 mille personnes.

« Zabor ou les Psaumes » de Kamel Daoud : L’écriture à contre-jour

Par Adnen Jdey

Le livre refermé, on se demande si Kamel Daoud écrira toujours dans les heures qui séparent l’éveil de l’aube. Ou s’il se relira encore, les yeux mi-ouverts, pendant les heures offertes par l’insomnie. On sait en revanche qu’à chaque fois que le sommeil vient s’emparer de son double fictif, un « Dieu veille peut-être en arbitre dans ce jeu », là où s’ouvre « le temps mort de la mort ». Cette mort, il a un délai de grâce de trois jours pour la conjurer, deux lois pour l’apprivoiser, et une langue pour lui faire rendre l’âme. Et dans l’esprit de Kamel Daoud, cela se relie à son obsession d’écrire. Fable et roman coulés dans le même verbe, Zabor ou les Psaumes prend des territoires à la vie pour les annexer à la fiction. Encore faut-il se garder de le réduire à peau de chagrin. Un livre-talisman ? C’est surtout un kaléidoscope d’histoires bibliques, complexe et ciselé, où il revient à l’écriture le premier et dernier mot. Écrire, pour Kamel Daoud, c’est jouer au père de sa généalogie. Si ce n’est, peut-être, de l’onomastique – scalpel à la main.

Fiction du nom dit

Pas facile pourtant de s’appeler Zabor. C’est l’autre nom du Livre des Psaumes de David. Qui est l’autre nom de Daoud. Kamel Daoud n’évite pas plus le trompe-l’œil que les illusions figuratives. Ismaël, le narrateur qui s’appelle Zabor, ressemble à son auteur. Cela tombe bien, car celui que Kamel Daoud fait parler à sa place, ne manque pas de ressources. Le récit qu’il met dans sa bouche est celui d’un enfant puis d’un adolescent devenu trentenaire à Aboukir, village de l’ouest algérien où tout « restait interdit en deçà de la limite tracée par le couteau et le sang ». Orphelin de mère, jalousé et mis à l’écart par son père le boucher Hadj Brahim, Zabor vit en la  compagnie d’un grand-père muet et d’une tante impropre au mariage. Il n’avait que quatorze ans quand, à la demande de ses demi-frères, il est venu lire à son géniteur un extrait de roman écrit en langue française. C’est que ce noctambule à la voix bêlante, a l’étrange don de repousser de quelques mètres la silhouette de la grande faucheuse. Tout ce qu’on peut savoir sur lui est consigné dans des cahiers qu’il noircit avant de les enterrer de nuit.

Couverts des psaumes, ces cahiers forment l’épine dorsale de Zabor ou les Psaumes. Là justement où le ton du récit cède la place aux italiques de jouissance, le roman s’ouvre à plus d’un vent. Dans ces embrasures qui distendent les mailles du canevas, quelques perches sont tendues au lecteur. Copiste solitaire, Zabor y sème de discrètes notes en même temps qu’il zoome sur les failles du dogme, scribouillant au chevet de son père et retenant son souffle « pour alimenter le trait ». S’il charrie une pneumatologie fictionnelle, Zabor ou les Psaumes est du verbe sans la respiration : la double chaîne du récit bat au rythme de « deux respirations dépareillées », celle du mourant et celle de l’inspiration du scribe. En accordant ces deux souffles dans le style d’un écorché vif, le soin de l’écriture prête à l’intelligence du récit les haltes d’un corps. En échange, la lecture lui ouvre les nuits d’une langue et lui restitue les brûlures d’une extase.

Sur ce canevas en trois parties, Kamel Daoud remonte dans un coin de sa tête un récit qui n’est pas tout à fait un roman, même si c’en est un sur le papier. Après tout, c’est naturel pour quelqu’un qui aura passé sa vie dans les livres, enfant de récits bibliques, de Lumière d’août et de Saison de la migration vers le nord, comme d’autres le sont du western. On se dit que Kamel Daoud, sans qu’on y prenne garde, revisite ici les Mille et une nuits par le versant masculin, comme il a revisité L’étranger de Camus dans son Meursault, contre-enquête. Et il n’est pas étonnant, cette fois-ci, qu’il dise explicitement sa dette au Robinson Crusoé. À l’image du naufragé devenu éducateur, Zabor se prend pour le « Robinson arabe d’une île sans langue », pris entre l’insularité sans issue à laquelle confine son village natal, et la frontière d’impuissance du langage qui finit par frapper son grand-père. Entre ces deux limites fantasmées se joue le sort du trentenaire solitaire. S’il ressemble en un sens à Poll, le volatile de Robinson, c’est parce qu’il se voit sommé de réinventer la langue entière en quelques mots. Nous n’en dirons pas plus.

Politique de la langue

Ce serait toutefois se méprendre sur Zabor ou les Psaumes que de dire qu’il ne s’y passe rien. Mille choses surviennent, comme en trompe-l’œil. Cependant, la fiction n’évite pas la cuisine des exercices de style où la sauce du style fait oublier la farine de l’exercice. Cette cuisine est peut-être pour beaucoup dans l’impression qu’il y a, dans Zabor ou les Psaumes, tout ce qui se paie comptant : il y a l’exclusion qu’on ne dit pas ; la violence de la religion qui ne s’avoue pas ; les corps niés qui ne s’appartiennent pas. Et ce n’est apparemment pas beaucoup trop. Car entre les pages, il y a encore de la place pour la femme qui fait honte, abandonnée ; pour la mère répudiée ; comme pour Jamila la muette, la femme divorcée qu’aime Zabor. Il y a surtout le sexe devant lequel on ne fait pas le gros dos ; il y a sa frustration quand il est interdit, et son extase quand il est libéré.

Les outils sont affûtés pour attaquer la manière, puisque désormais la matière est sûre. Et la manière, ici, c’est un cousinage avec l’hyperbole qui déterre et la métaphore qui colle aux mots, avant de s’en aller dépoussiérer les plus résistants, le bois dur. Mais c’est une chose qu’on apprend, à s’en tenir là : la langue du sexe est le français. Entre l’algérien quotidien de la rue, sa langue maternelle ou l’arabe du sacré, la préférence de Zabor va vers la volupté d’une troisième langue, celle des livres : l’autre langue héritée du colon. L’érotisme lui vient tout droit des couvertures de livres, sorti de la cote de femmes libres. Ce devrait être cela, peut-être, le charme de Zabor ou les Psaumes : lesté d’un point de vue où l’écriture fait pour un instant oublier l’agonie pour mieux se souvenir, il s’écrit au bistouri d’une langue timidement nymphomane La narration étant toujours à la première personne, Zabor fouille les recoins de son histoire avec des phrases courtes et verglacées pour la tranquille digestion du lecteur. Face « au feu, à l’extase, à la mort ou à la défaite », son histoire s’écrit à l’encre noire. Kamel Daoud ne s’en lave pas les mains : chez lui, la « mécanique de la métaphore » se prend au mot comme une vulnérabilité retournée contre soi.

Qu’on ne se trompe pas : sous la quadrature du cercle, Zabor ou les Psaumes est bien autre chose qu’une pratique fictionnelle du moratoire. Certes, l’écriture ici ne sert pas tant à faire l’ange qu’à réparer une langue de fiction comme une affaire de pare-brises. Si elle y cherche la loi de sa nécessité, c’est au moment où il s’agit d’écrire son propre prénom, « seul, sans l’aide de personne, la main tremblant sur la torsion des voyelles, crissant dans la neige sèche du cahier ». Que peut, là, la fiction ? De toute son insuffisance, elle inventorie des mots et réinvente des noms, pour « aller plus loin que la langue, la faire aboutir à son impossibilité ». C’est, disons, l’épopée façon Daoud quand il réfléchit sur les latitudes de la fiction : une politique de la langue s’y abrite.

Un groupe de terroristes tunisiens recherchés en Algérie

Par WC

Selon le journal algérien « Al Khabar » dans son édition de ce mercredi 13 septembre 2017, les services sécuritaires algériens de lutte contre le terrorisme ont entamé une traque d’un responsable de Daech. Selon la même source, 21 terroristes tunisiens soupçonnés d’appartenir à Daech se seraient infiltrés sur le territoire algérien

Article Un groupe de terroristes tunisiens recherchés en Algérie est apparu en premier sur Webdo Tunisie.

Mondial 2018: L’Algérie officiellement éliminée

Par walid
Mondial 2018: L’Algérie officiellement éliminée
L’équipe nationale d’Algérie de football s’est inclinée sur son terrain du chahid Hamlaoui de Constantine face à la Zambie (1-0), pour le compte de la 4e journée (Gr.B) de qualifications de la Coupe du Monde 2018. Trois jours après avoir été sèchement battue par cette même équipe zambienne à Lusaka (3-1), l’équipe algérienne s’est encore […]

Kasserine : Saisie de chaussures de contrebande par la douane

Par aroua
Kasserine : Saisie de chaussures de contrebande par la douane
Les agents de la douane dans la région de Bouchabka, gouvernorat de Kasserine, ont pu mettre la main sur une grande opération de contrebande de chaussures. Cette marchandise en provenance de l’Algérie, devait être commercialisée en Tunisie. Un procès-verbal (PV) a été rédigé suite à la saisie de cette marchandise qui a été placée dans […]

Arrestation de deux Algériens qui tentaient de s’infiltrer en Tunisie

Par MKJ

Les unités frontalières terrestres de la garde nationale dans les régions de Hidra et Bouchabka, gouvernorat de Kasserine, sont parvenues, samedi 2 septembre, à arrêter deux Algériens (une femme et un homme) qui ont tenté de s’infiltrer en Tunisie. En effet, dans une déclaration à l’agence TAP, le porte-parole de

Article Arrestation de deux Algériens qui tentaient de s’infiltrer en Tunisie est apparu en premier sur Webdo Tunisie.

Zambie vs Algérie : les chaînes qui diffusent le match

Par Rédacteur Permanace 2
Zambie vs Algérie : les chaînes qui diffusent le match
L’Algérie se déplace à Lusaka pour défier la Zambie, ce samedi 2 septembre 2017 à partir de 14h00 dans le cadre des éliminatoires du Mondial 2018. Partageant la dernière place de la poule avec 8 points de retard sur le Nigéria qui a étrillé le Cameroun (4-0), les deux équipes jouent leur dernière chance pour […]

Zambie vs Algérie : les liens streaming pour regarder le match

Par Rédacteur Permanace 2
Zambie vs Algérie : les liens streaming pour regarder le match
L’Algérie se déplace à Lusaka pour défier la Zambie, ce samedi 2 septembre 2017 à partir de 14h00 dans le cadre des éliminatoires du Mondial 2018. Vous pouvez suivre le match en streaming sur le site de l’opérateur BeIn Sport. BEIN vous offre la possibilité de voir le match streaming match Zambie vs Algérie en direct live […]

Algérie : Deux policiers morts en héros après une attaque terroriste

Par aroua
Algérie : Deux policiers morts en héros après une attaque terroriste
Une attaque terroriste contre un quartier général de la sécurité dans l’Etat de Tiaret à Alger, a fait deux morts ce jeudi. L’Agence de presse algérienne a rapporté qu’un terroriste qui portait une ceinture explosive a essayé d’entrer dans le quartier général de la sécurité de l’État en utilisant une arme. Il a été abattu […]

Algérie : Deux policiers tués dans un attentat suicide contre un commissariat

Par MC

Deux policiers ont été tués, ce jeudi 31 août, en Algérie lorsqu’un kamikaze a déclenché sa ceinture d’explosifs après avoir tenté de pénétrer dans un commissariat à Tiaret, à environ 350 km au sud-ouest d’Alger, selon un nouveau bilan transmis par l’agence de presse officielle APS. L’attentat, dont un premier

Article Algérie : Deux policiers tués dans un attentat suicide contre un commissariat est apparu en premier sur Webdo Tunisie.

L’Algérie augmente le niveau d’alerte sur ses frontières

Par WB

Les autorités algériennes ont annoncé que le niveau d’alerte des forces armées au niveau des frontières sud et est du pays (Tunisie, Libye, Mali, Niger.) a été élevé, et ce afin de faire face à toute éventuelle attaque terroriste. Selon les médias algériens, cette décision vient suite à une mise en

Article L’Algérie augmente le niveau d’alerte sur ses frontières est apparu en premier sur Webdo Tunisie.

Algérie : L’armée met en garde contre un parfum vendu dans les pays arabes

Par aroua
Algérie : L’armée met en garde contre un parfum vendu dans les pays arabes
Le ministère de la défense en Algérie a mis en gardes les militaires contre l’utilisation d’un parfum toxique appelé ‘Relax’ vendu dans plusieurs pays arabes. Le ministère du commerce algérien a ouvert une enquête sur la vente de ce parfum ainsi que sur son taux de toxicité.

Tunisie : 1,45 million de touristes algériens dont 380 mille en août

Par MKJ

1,45 million de touristes algériens ont visité la Tunisie depuis le début de l’année jusqu’au 20 août courant. Une hausse estimée à 59,8% par rapport à l’année dernière selon les dernières  statistiques. Le nombre des Algériens de passage en Tunisie en juillet dernier a frôlé les 312 mille visiteurs, un

Article Tunisie : 1,45 million de touristes algériens dont 380 mille en août est apparu en premier sur Webdo Tunisie.

Une carte e-paiement pour les touristes algériens

Par MKJ

La Poste Tunisienne et une société de communication ont mis lancé une nouvelle carte de e-paiement baptisée «Rafikni» destinée aux touristes et visiteurs algériens en Tunisie. La carte permet de sécuriser les moyens financiers et de payer diverses prestations durant leurs séjours en Tunisie, rapporte l’Expression. Selon la même source,

Article Une carte e-paiement pour les touristes algériens est apparu en premier sur Webdo Tunisie.

CHAN-2018 (dernier tour qualificatif/retour) : Les résultats

Par walid
CHAN-2018 (dernier tour qualificatif/retour) : Les résultats
Résultats des matchs retour du dernier tour qualificatif au 4e championnat d’Afrique des nations CHAN-2018 au Kenya, réservé aux joueurs locaux, disputés vendredi, samedi et dimanche : Zone Nord : Retour Aller (+) Libye – Algérie 1-1 2-1 (+) Maroc – Egypte 3-1 1-1 Zone Ouest A : Mali – (+) Mauritanie 0-1 2-2 Mardi […]

La mosquée Zitouna, destination privilégiée des touristes algériens

Par Hatem Bourial

La haute saison touristique bat son plein et les arrivées en provenance d’Algérie sont, comme toujours, nombreuses. Dans les souks et la médina de Tunis, les touristes algériens ont une nette prédilection pour la mosquée Zitouna qui, chaque jour, reçoit des milliers de visiteurs. Plusieurs visiteurs de la mosquée en

Article La mosquée Zitouna, destination privilégiée des touristes algériens est apparu en premier sur Webdo Tunisie.

Paiement en ligne : Le grand pas en avant de l’Algérie

Par Talel

Le consommateur algérien pourra désormais s’acquitter de sa facture de consommation d’eau potable via internet. Autrement dit, il n’a plus besoin de se déplacer vers les agences, ni subir les contraintes des longues files d’attente avec leur cortège de perte de temps.

Selon le site web de l’Algérienne des Eaux (ADE), «le lancement de ce service est prévu pour ce jeudi 17 août, en présence du ministre des Ressources en eau et de l’Environnement et du ministre délégué chargé de l’Economie numérique et de la Modernisation des systèmes financiers».

La presse algérienne précise quant à elle qu’“un premier pas est franchi en direction de la modernisation du modèle de paiement en attendant que l’ensemble des problèmes que rencontre le secteur soient résorbés… Le plus crucial d’entre eux reste le manque d’eau dans les robinets et le gaspillage, un souci récurrent qu’aucune mesure concrète ne vienne régler“.

En effet, le ministre algérien des Ressource en eau, avait reconnu, lors de la présentation et du débat du plan d’action du gouvernement en la matière, qu’«il y a 10 wilayas de l’Est du pays qui connaissent des difficultés en matière de disponibilité d’eau», notamment El Taref et Souk Ahras en sus de Bordj Bou Arreridj, Bouira et Tizi Ouzou.

A noter également que 567 communes algériennes n’ont pas encore été intégrées à l’ADE.

❌